SS Nemesis : un navire perdu il y a plus d’un siècle retrouvé au large de l’Australie

SS NEMESIS
Le SS NEMESIS, un navire disparu en mer peu après avoir quitté le port en 1904. Crédits : BIBLIOTHÈQUE MITCHELL, BIBLIOTHÈQUE D'ÉTAT DE NOUVELLE-GALLES DU SUD.

L’Organisation australienne de recherche scientifique et industrielle du Commonwealth (CSIRO) a résolu un mystère maritime séculaire en identifiant l’épave du SS Nemesis. Disparu lors d’une violente tempête au large de la côte de la Nouvelle-Galles-du-Sud en 1904, ce navire à vapeur transportait du charbon de Newcastle à Melbourne. Malgré des débris et des corps retrouvés, la localisation précise de l’épave demeurait jusqu’à présent inconnue.

Un mystère marin qui persiste depuis plus d’un siècle

Le SS Nemesis était un navire à vapeur qui a joué un rôle important dans le commerce au début du XXe siècle. À cette époque, ces types de bateaux étaient couramment utilisés pour le transport de marchandises entre différentes régions, en particulier du charbon.

Le juillet 1904, le SS Nemesis avait entrepris un voyage pour transporter du charbon de la ville de Newcastle à Melbourne, en Australie. Cependant, le destin du navire a basculé dramatiquement peu avant l’arrivée en rencontrant une violente tempête au large de la côte de la Nouvelle-Galles-du-Sud. Sa dernière observation avait été réalisée par l’équipage d’un autre navire, également pris dans la tempête près de Wollongong.

Au cours des semaines qui ont suivi, des débris du SS Nemesis ainsi que plusieurs corps d’équipage s’étaient échoués sur la plage de Cronulla. Malgré tout, la localisation précise de l’épave est restée inconnue pendant plus d’un siècle. Le mystère entourant la disparition du navire et l’incertitude sur son emplacement avaient alors alimenté les spéculations, et suscité l’intérêt des chercheurs et des historiens maritimes.

Confirmation de l’identité du SS Nemesis

En 2022, des recherches menées par la société Subsea Professional Marine Services avaient permis de repérer une épave au large de Sydney, à environ 26 kilomètres du rivage. Suite à cette découverte, l’Organisation australienne de recherche scientifique et industrielle du Commonwealth (CSIRO) avait été sollicitée par Heritage New South Wales pour l’examiner de plus près. À l’aide de technologies avancées, dont des sondeurs multifaisceaux et des caméras sous-marines, l’équipe a finalement confirmé qu’il s’agit bel et bien du SS Nemesis.

« L’épave est située vers le bord du plateau continental et repose debout sur le fond marin, mais présente des dommages et une détérioration importants à la fois à la proue et à la poupe« , a expliqué Phil Vandenbossche, hydrographe du CSIRO, dans un communiqué de presse. « Notre inspection visuelle de l’épave à l’aide de la caméra de largage a montré que certaines structures clés étaient encore intactes et identifiables, notamment deux des ancres du navire reposant sur le fond marin. »

SS Nemesis
L’ancre du SS Nemesis filmée à l’aide d’une caméra drop. Crédits : CSIRO

Les prochaines étapes impliqueront l’assemblage de vidéos pour créer un modèle 3D de l’épave afin d’offrir une compréhension approfondie de son état actuel.

Le Dr Brad Duncan d’Heritage NSW a souligné que cette découverte fournissait non seulement des informations archéologiques significatives sur le navire et le naufrage, mais pourrait également apporter un réconfort aux familles en leur offrant un lieu concret pour commémorer leurs proches disparus.