in

Sri Lanka : deux éléphants meurent après avoir consommé du plastique

Crédits : InsaPictures/pixabay

Dans ce pays du sous-continent indien, la dégradation de l’habitat naturel des éléphants les rapproche de plus en plus des zones habitées par les humains. Or, cela favorise malheureusement leur consommation de déchets plastique. Deux éléphants ont ainsi récemment perdu la vie pour cette raison.

Les éléphants investissent les décharges

En octobre 2021, une étude affirmait que le braconnage modifie l’ADN des éléphants d’Afrique. Or, les braconniers sévissent également Sri Lanka où les éléphants perdent progressivement leur habitat naturel, se rapprochant des zones où vivent les humains. Les fermiers représentent en outre un autre danger, ces derniers n’hésitant pas à tuer les éléphants qui piétinent leurs récoltes.

Un article publié par l’Associated Press le 4 janvier 2022 met en lumière un autre phénomène résultant de la dégradation de l’habitat des éléphants. Parfois, ces animaux sauvages souvent affamés investissent les décharges et ingèrent des déchets plastiques. Il arrive même qu’ils avalent des objets tranchants. Évidemment, cela endommage leurs intestins et dans de nombreux cas, les éléphants ne peuvent plus boire ni manger. Ils deviennent alors trop faibles pour supporter leur poids et voient leur mort s’accélérer.

elephant décharge Sri Lanka
Crédits : capture YouTube / Associated Press

Le gouvernement ne tient pas ses promesses

Récemment, deux de ces animaux ont été retrouvés sans vie dans la décharge de Pallakkadu, dans l’ouest du Sri Lanka. Il faut savoir que ce n’est pas la première fois que des éléphants viennent mourir dans cette décharge. En effet, une vingtaine d’animaux y ont péri en moins de dix ans. La foudre a en effet frappé la clôture fermant le site en 2014 et depuis, personne ne l’a réparée, facilitant l’accès aux lieux à ces pachydermes.

D’une manière générale, le gouvernement avait promis (en 2017) de recycler les déchets se trouvant près des zones caractérisées par la présence d’une importante biodiversité. Il était également question de l’installation et de l’entretien de clôtures électriques. Malheureusement, le gouvernement n’est pas allé jusqu’au bout de ses promesses. Au Sri Lanka, pas moins de 54 décharges à ciel ouvert se trouvent donc à proximité de zones naturelles où vivent environ 300 éléphants.

Les éléphants font partie des animaux les plus en danger sur Terre. Ils sont d’ailleurs les animaux terrestres perdant le plus grand volume d’eau au quotidien, un métabolisme qui sera logiquement de plus en plus mis à mal en raison du dérèglement climatique. Rappelons également qu’en 2020, les éléphants du Botswana ont subi une véritable hécatombe avec la perte de 281 individus selon le gouvernement et 350 selon les ONG. Pour l’heure, l’enquête à propos de la raison de cette hécatombe reste encore un mystère malgré quelques hypothèses plausibles.