in

Sport extrême : comment le wingsuit est-il né ?

Crédits : iStock

Le wingsuit est depuis une quinzaine d’années un sport extrême faisant de nombreux adeptes. Et pourtant, il faut savoir que ses origines remontent à un siècle ! Différentes étapes ont été nécessaires pour faire de cette discipline ce qu’elle est aujourd’hui.

Dans la catégorie sport extrême à haut risque, voici le wingsuit (en français « combinaison ailée ») qui s’associe en général au parachutisme et au base jump. Aujourd’hui, les pratiquants de cette discipline sont capables de faire de sacrées prouesses durant leurs vols, la dernière en date étant celle de l’américain Bandon Mikesel qui a risqué sa vie entre les immeubles de Panama City en mars 2017.

La combinaison portée en wingsuit est souple et comporte des extrémités, un peu comme une chauve-souris. Celle-ci est caractérisée par une augmentation de la portance et la réduction de la vitesse verticale changée en vitesse horizontale. L’outil principal du wingsuit a subi de nombreuses modifications à travers le temps.

La première personne ayant eu l’idée d’un tel concept est un certain Franz Reichelt qui portait en 1917 une voilure prévue pour s’ouvrir tel un parachute. Lorsque l’homme s’est jeté de la Tour Eiffel, celui-ci a fait une chute libre de 57 mètres et a causé un trou de 20 centimètres suite à l’impact. Sa voilure ne s’est malheureusement jamais ouverte.

Par la suite, d’autres combinaisons ont été créées et se basaient sur des ailes que le porteur devait agiter à la force des bras. Mais des composants tels que le bois et l’acier ont rendu le tout trop lourd à porter. Cette impossibilité de voler a causé de nombreuses chutes dans les années 1920.

La véritable première combinaison de wingsuit est à mettre à l’actif de Clem Sohn, un parachutiste acrobatique américain. L’homme avait mis au point une ingénieuse combinaison composée de toile zéphyr et de tubes d’acier. Après plusieurs représentations, ce dernier se tua lors d’un dernier meeting, ce fût au festival aérien de Vincennes en 1937.

En 1969, Carl Boenish, que l’on considère comme l’inventeur du BASE jump, reprend le travail de Clem Sohn et perfectionne la fameuse combinaison. Au péril de sa vie, c’est grâce à ce fou volant (décédé en 1984) que le wingsuit est apparu pour la première fois à la télévision.

Vint ensuite le français Patrick de Gayardon qui s’inspira de l’aérodynamisme de la navette spatiale Columbia pour créer une nouvelle combinaison à partir des anciennes en ajoutant des ailes souples situées entre les jambes et sous les bras.

Cependant, la diffusion massive du wingsuit est survenue dès 1998 avec le croate Robert Pecnik et le finlandais Jari Kuosma qui se sont associés pour mettre au point une combinaison ailée entièrement sécurisée et accessible au plus grand nombre. Après le dépôt de brevet et la création d’une marque, le wingsuit a vraiment « pris son envol » à partir de ce moment.

Voici la dernière prouesse en wingsuit relayée par les médias, celle de Bandon Mikesel à Panama :

Sources : Startin’s SportLe MondeL’Equipe

Yohan Demeure

Rédigé par Yohan Demeure

Licencié en géographie, j’aime intégrer dans mes recherches une dimension humaine. Passionné par l’Asie, les voyages, le cinéma et la musique, j’espère attirer votre attention sur des sujets intéressants.