in

SpaceX : voici à quoi ressemblera une mission habitée vers l’ISS

Crédits : capture d'écran spacex

Dès l’année prochaine SpaceX va commencer à emmener ses premiers équipages vers la Station spatiale internationale (ISS). Une grande première pour l’entreprise américaine qui propose une vidéo nous montrant à quoi ces missions pourraient ressembler.

SpaceX travaille depuis 2012 aux opérations de ravitaillement de l’ISS, entre autres prestataires. L’entreprise effectue des livraisons de vivres, de pièces de rechange ou d’instruments scientifiques. Bref, tout ce dont ont besoin les astronautes à bord de la station. En revanche, transporter un équipage est un processus beaucoup plus compliqué et risqué. Ce challenge, Elon Musk tient à le relever. Depuis quelques années, ses ingénieurs travaillent à la conception d’une capsule – Crew Dragon – permettant ces vols habités.

Une vidéo de démonstration

Une première mission devrait être planifiée dès l’année prochaine. Demo-2 sera le premier vol d’essai en équipage de cette capsule spatiale. À bord seront installés les astronautes Bob Behnken et Doug Hurley, qui devront accoster l’ISS placée en orbite à 400 kilomètres au-dessus de la Terre.

En prévision de ce vol, SpaceX a partagé une vidéo de démonstration nous révélant le déroulé du processus.

Dans la vidéo, on observe les deux astronautes débarquer à Cap Canaveral, en Floride (États-Unis), à bord d’une navette. Ils grimpent ensuite sur la passerelle de lancement pour venir s’installer dans la capsule placée au sommet d’une fusée Falcon 9. Puis celle-ci décolle. Le premier étage se détache, puis le second. La capsule allume alors ses moteurs pour venir accoster la station.

Pour le voyage de retour, le vaisseau Crew Dragon se détache de la station, libère son “coffre” pour ensuite se diriger vers la Terre. Durant la descente, les deux astronautes sont protégés par le bouclier thermique de la capsule qui traverse l’atmosphère terrestre à environ 25 fois la vitesse du son. Finalement les parachutes se déploient, et le vaisseau se pose tranquillement en mer.

Une première depuis 2011

On rappelle que depuis 2011 la NASA fait appel à la Russie pour le transport de fret et d’équipages vers la station.

Plusieurs raisons ont expliqué l’arrêt du programme de la navette spatiale américaine. Les coûts de lancement étaient devenus faramineux et la cadence des lancements ne permettait plus à la NASA d’être concurrentielle sur le secteur. Sans oublier, bien sûr, le terrible accident de la navette Challenger en 1986, qui explosa juste après son lancement, et celui de la navette Columbia en 2003, qui se désintégra lors de son retour dans l’atmosphère.

Aujourd’hui la NASA souhaite ressusciter les services de fret et d’équipage américains pour l’agence spatiale. « Pour la première fois depuis 2011, nous sommes sur le point de lancer des astronautes américains à partir de fusées américaines depuis le sol américain », s’était exprimé l’année dernière l’administrateur Jim Bridenstine.

Côté calendrier rien n’est encore précisément défini. SpaceX doit effectuer un test du système de lancement-évacuation en janvier. D’autres examens de sécurité devraient également être planifiés jusqu’au mois de mai. Si tout se passe bien, la capsule devrait pouvoir être opérationnelle dès cet été.

Source

Articles liés :

SpaceX : jusqu’à 100 passagers pourront monter à bord de Starship

Pourquoi SpaceX attaque l’US Air Force en justice ?

Savez-vous pourquoi la société SpaceX porte ce nom ?