SpaceX veut faire de ce genre de journée la norme, et non l’exception

spacex Starship
Le nouveau prototype Starship photographié pendant la dernière répétition générale. Crédits : SpaceX

SpaceX, la société d’Elon Musk, a récemment ébloui le monde spatial en orchestrant une série de réalisations en l’espace de 24 heures, opérant pas moins de trois lancements Falcon 9, ainsi qu’un test clé de son lanceur géant Starship.

Marathon de lancements

Entre dimanche soir et lundi soir, SpaceX a lancé trois fusées. Ce marathon spatial a débuté avec la mission Crew-8 de la NASA, qui a décollé du Kennedy Space Center en Floride. Trois astronautes de la NASA et un cosmonaute russe se sont envolés vers la Station spatiale internationale à bord du vaisseau spatial Crew Dragon Endeavour, porté par le puissant Falcon 9.

Le deuxième acte a eu lieu à Vandenberg, en Californie, avec le lancement d’une mission Transporter de SpaceX. Cette mission a transporté 53 petites charges utiles, dont le satellite MethaneSAT, un projet de surveillance des émissions de gaz à effet de serre financé par des dons philanthropiques.

Moins de deux heures plus tard, le troisième lancement a eu lieu depuis Cap Canaveral en Floride. Une fusée Falcon 9 a mis en orbite 23 satellites Starlink supplémentaires, renforçant le déploiement du réseau Internet commercial de SpaceX.

L’exploit technique de réussir trois lancements en moins de 24 heures a été renforcé par les atterrissages réussis des premiers étages de ces trois fusées, démontrant une fois de plus la réutilisabilité et l’efficacité des technologies développées par SpaceX.

Un monstre se prépare à rugir

Pendant que les équipes de lancement étaient engagées dans ce marathon spatial, une autre équipe de SpaceX déployée à la Starbase, au Texas, était plongée dans les préparatifs du lanceur Starship. Les ingénieurs ont effectué une répétition générale complète avant le troisième vol d’essai à grande échelle de l’énorme fusée de 120 mètres de haut prévu pour le début du printemps.

Pour rappel, une « répétition générale » dans le contexte des préparatifs d’un lancement spatial est une simulation complète du compte à rebours et des procédures prévues pour le jour du lancement. Cela implique généralement tous les aspects de la préparation, depuis l’arrimage des charges utiles et le chargement des carburants jusqu’à l’allumage des moteurs et la vérification des systèmes critiques.

falcon heavy spacex
Une fusée SpaceX Falcon Heavy lance la mission USSF-67 pour l’US Space Force depuis le Kennedy Space Center de la NASA le 15 janvier 2023. Crédits : SpaceX

Accélérer la cadence

Ces accomplissements marquants soulignent le leadership de SpaceX dans l’industrie spatiale. La société continue en effet de repousser les limites en matière de cadence de lancement, une stratégie qui devient essentielle dans un secteur en pleine évolution.

Pour atteindre ses objectifs, SpaceX pourra bientôt s’appuyer sur une tour de lancement en Floride, ce qui permettra de gérer plusieurs missions Falcon 9 simultanément et de répondre aux besoins en constante évolution de la NASA et des clients commerciaux.

Nous savons également que la société prévoit la construction d’une deuxième tour de lancement de Starship au Texas, tandis qu’une troisième pourrait voir le jour au Kennedy Space Center en Floride, ouvrant ainsi la voie à des opérations encore plus étendues et à une utilisation accrue de cette énorme fusée.