in

SpaceX : pourquoi les satellites du projet Starlink inquiètent ?

Crédits : Official SpaceX Photos / Flickr

Récemment, une soixantaine de satellites ont été lancés par SpaceX dans le cadre du projet Starlink destiné à connecter le monde à l’Internet à haut débit. Or, ce lancement donne des cheveux blancs aux astronomes ! Pourquoi les experts s’inquiètent-ils ?

Le projet Starlink

En novembre 2018, la Federal Communications Commission (FCC) validait le projet Starlink. Celui-ci permettra à terme de maintenir pas moins de 12 000 satellites opérationnels en orbite basse. Le but ? Connecter le monde au haut débit ! Par ailleurs, le projet interroge dans la mesure où “seulement” 2062 satellites sont actuellement fonctionnels autour de notre planète, sans compter les innombrables déchets spatiaux.

Après le lancement de deux prototypes en fin d’année dernière, SpaceX a envoyé 60 satellites en mai 2019. Il s’agit de la première vague d’une série de 12 autres lancements qui permettront de finaliser le projet. Néanmoins selon un article publié par Cnet le 28 mai 2019, les astronomes se posent des questions.

La première soixantaine de satellites du projet Starlink vient d’être déployée !
Crédits : capture Vimeo / Marco Langbroek

Quel est le problème ?

Lorsque les astronomes pointent leurs télescopes vers le ciel, la capture d’une photographie peut nécessiter plusieurs minutes, un temps suffisant pour que les satellites Starlink apparaissent sous la forme de points lumineux. Cela a alarmé les astronomes dans la mesure où la présence de ces engins peut impacter leurs observations. « L’image sera rayée de traits lumineux […] au point qu’il sera difficile de voir les galaxies très faiblement visibles que vous cherchiez à observer », explique ainsi Jonathan McDowell, du centre d’astrophysique de Harvard et Smithsonian.

Toutefois, les experts restent mesurés, car si juste après leur lancement, les satellites étaient extrêmement lumineux, cela n’est plus vraiment le cas aujourd’hui. En effet, leurs panneaux sont désormais correctement pointés vers le Soleil, réduisant la luminosité gênant les télescopes. Ainsi, le problème semble finalement moins important bien que toujours présent.

En revanche, les experts attendront plusieurs semaines avant de se prononcer définitivement sur les risques, puisque les satellites Starlink n’ont pas encore atteint leur orbite final. Rappelons par ailleurs que les astronomes sont déjà très préoccupés par les milliers de satellites et autres déchets déjà présents dans l’espace, et ce justement en raison de leur capacité à réfléchir la lumière solaire.

Cette réaction questionne car il s’agit seulement des 60 premiers satellites du projet. Or, lorsque le projet sera finalisé, il y en aura 200 fois plus ! Par ailleurs, d’autres sociétés telles que OneWeb, Télésat, LeoSat ainsi qu’Amazon désirent également envoyer des satellites en orbite basse. Voici une vidéo postée par l’astronome néerlandais Marco Langbroek ayant immortalisé la première vague de satellites du projet Starlink :

Sources : CnetPresse Citron

Articles liés :

Stratobus : le premier dirigeable stratosphérique en 2019 !

Envoyer des satellites dans l’espace sans autorisation peut coûter cher !

Et si on réparait les satellites afin d’éviter que l’espace ne devienne un dépotoir ?