in

SpaceX : tout ce que vous devez savoir sur le dernier lancement Starlink

Le SpaceX a déployé 57 nouveaux satellites Starlink, Crédits : SpaceX

Cette nuit SpaceX a déployé 57 nouveaux satellites Starlink, marquant au passage le cinquième lancement d’un même booster. Ce dernier est ensuite revenu sur Terre avec succès.

La constellation Starlink de Spacex s’agrandit

SpaceX connaît une année chargée que la pandémie de Covid-19 ne semble pas freiner. La société enchaîne en effet les lancements de fusées depuis le début de l’année. D’ailleurs, son record de 2018 pourrait bien être battu.

Outre la mise en place des premières missions commerciales permettant l’envoi d’astronautes vers l’ISS, une grande partie de l'”hyperactivité” de SpaceX concerne les lancements de ses propres charges utiles, à savoir ses satellites Starlink. Pour rappel, ce projet de constellation prévoit le déploiement d’au moins 12 000 instruments en orbite basse dans le but de fournir un accès Internet à très haut débit.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, une fusée Falcon 9 a déployé un nouveau lot de 57 de ces satellites. Cela porte le nombre total de ces instruments en orbite à 595. Il s’agit en outre de la 10e mission Starlink de SpaceX depuis 2019 et de la 12e mission globale de l’entreprise pour 2020.

Pour rappel, Elon Musk a déclaré que SpaceX avait besoin de 400 à 800 satellites Starlink en orbite pour commencer à déployer une couverture minimale. Il est donc possible qu’un programme bêta soit bientôt mis en place, ce qui permettra à l’entreprise de tester son service.

La vidéo ci-dessous vous permet d’apprécier le décollage de la dernière mission :

Cinq lancements pour un même booster

Environ huit minutes après avoir décollé du pas de tir 39A, du Kennedy Space Center de la NASA, le premier étage de la fusée a ensuite amerri avec succès sur le pont du navire de récupération “Of Course I Still Love You” de SpaceX, au large de la Floride.

À titre d’information, il s’agissait ici du cinquième lancement de ce booster, déjà utilisé dans le cadre de la mission Demo-1 en 2019. Elle avait alors envoyé une capsule Crew Dragon à vide vers la Station spatiale internationale. Ce lanceur a également participé au déploiement d’un trio de satellites d’observation de la Terre pour le compte de l’agence spatiale canadienne. Enfin, il avait été déployé pour libérer deux autres lots de satellites Starlink plus tôt cette année.

Il s’agit également du deuxième booster à réussir l’exploit de décoller et d’atterrir cinq fois. Et ce n’est pas fini ! Il devrait en effet bientôt voler à nouveau, surtout si SpaceX veut maintenir sa cadence de lancements infernale.

La vidéo ci-dessous vous permet d’apprécier l’amerrissage du booster :

Pare-soleil et covoiturage

Dans le cadre de ce nouveau lancement, les satellites Starlink ont tous été équipés d’une visière spéciale. Ce “pare-soleil”, comme l’appelle SpaceX, visera à empêcher la lumière solaire de se refléter sur les parties les plus brillantes des satellites, comme les antennes. De cette manière, la société espère que ses instruments apparaîtront les plus sombres possible dans le ciel nocturne, afin de ne plus gêner les observations des astronomes.

Un précédent lancement de Starlink, en juin, comprenait déjà l’un de ces satellites dotés de ce type de visière. Cette nouvelle mission, en revanche, est la première à équiper l’ensemble de la flotte.

Enfin, SpaceX a profité de cette nouvelle mission pour déployer deux satellites d’observation de la Terre de la société Spaceflight. C’est la seconde fois que l’entreprise propose ce service de “covoiturage spatial”. Trois petits satellites, cette fois construits par la société Planet, avaient également été libérés le mois dernier.