in

SpaceX lance 114 satellites lors de son 200e vol historique

spacex falcon 9
Une fusée Falcon 9 de SpaceX

SpaceX a pris un bon départ. Son premier lancement de 2023, opéré ce mardi, aura permis le lancement de 114 satellites. Il s’agissait également du 200e vol réussi de la société et de la quinzième réutilisation d’un même booster.

Dans l’histoire de SpaceX, on retient plusieurs dates, à commencer par le premier vol d’essai réussi de la Falcon 9, le 4 juin 2010. Le lanceur avait décollé depuis la Floride pour finalement atteindre une orbite à 250 km au-dessus de la Terre. Le 15 décembre 2015, après deux tentatives précédentes soldées par des échecs, SpaceX marquait cette fois les esprits en faisant atterrir le premier étage de sa fusée pour la première fois. Moins d’un an plus tard, le 8 avril 2016, le premier étage de la fusée se posait cette fois sur une plate-forme dédiée en mer, ce qui a tout changé.

Le 30 mars 2017, SpaceX marquait à nouveau l’histoire en propulsant dans l’espace un lanceur qui avait précédemment volé. Trois ans plus tard, le 30 mai 2020, deux astronautes américains s’envolaient ensuite pour l’ISS à bord de la capsule Crew Dragon, ce qui était une première pour SpaceX. L’équipage avait accosté la station un peu moins de 19h plus tard.

Depuis, la société a enchaîné les vols, pulvérisant à chaque fois ses records de réutilisation. Le dernier tir de ce mardi 3 janvier sera également mémorable à plus d’un titre.

200 vols et 161 atterrissages

Ce mardi 3 janvier, une Falcon 9 s’est une fois de plus envolée dans le ciel bleu de Cap Canaveral, transportant 114 satellites en orbite. Outre le fait qu’il s’agissait d’une charge utile particulièrement importante (le record est toujours de 143 satellites), ce lancement aura également marqué le quinzième vol de ce premier étage, égalant un record de réutilisation établi le mois dernier. Il s’agissait également du 200e vol de SpaceX et du 161e atterrissage réussi de la fusée de la société.

Falcon 9 spacex Starlink
Une Falcon décolle le 6 octobre 2022. Crédits : SpaceX

Pour cette mission, baptisée Transporter-6, la fusée Falcon 9 a décollé aujourd’hui à 9 h 56 HNE (15 h 56 heure de Paris). Les 114 charges utiles du vol comprenaient « des cubesats, des microsats, des picosats et des véhicules de transfert orbital transportant des engins spatiaux à déployer ultérieurement« , selon SpaceX.

Trois douzaines de ces cubesats sont des satellites d’observation de la Terre de la taille d’un grille-pain développés par la société Planet, basée à San Francisco. Six autres engins seront exploités par la société d’analyse spatiale basée en Virginie Spire Global. Figurait également EOS SAT-1, le premier d’une constellation de sept satellites dont l’objectif sera d’étudier les terres agricoles et les forêts du monde entier. Ces données aideront les clients à surveiller la croissance et la santé des cultures et à mettre en œuvre des pratiques durables.

Environ 2,5 minutes après le décollage, les deux étages du Falcon 9 se sont séparés et le premier étage a commencé à redescendre sur Terre pour clôturer son retour six minutes plus tard à Cap Canaveral.

Brice Louvet

Rédigé par Brice Louvet

Brice est un journaliste passionné de sciences. Ses domaines favoris : l'espace et la paléontologie. Il collabore avec Sciencepost depuis près d'une décennie, partageant avec vous les nouvelles découvertes et les dossiers les plus intéressants.