in

SpaceX : un premier voyage vers Mars avec équipage dès 2026 ?

Crédits : Spacex

Le fondateur et PDG de SpaceX, Elon Musk, s’est dit ce mardi 1er décembre « très confiant » quant à la possibilité d’un premier voyage habité vers Mars en 2026. Il ajoute également qu’avec un peu de chance, le jalon pourrait même venir dès 2024.

Depuis 2002, la société SpaceX a fait du chemin. Si les débuts ont été un peu chaotiques, l’entreprise fondée par Elon Musk a depuis réussi à bouleverser l’industrie spatiale grâce à ses boosters réutilisables. Aujourd’hui plus compétitives que jamais, les fusées Falcon 9 libèrent des satellites en orbite, mais transportent également du fret et des astronautes vers l’ISS. La suite logique ? Des voyages habités vers la Lune et vers Mars. C’est d’ailleurs cette ambition qui motiva la création de la société il y a un peu moins de vingt ans : faire de l’Homme une espèce multi-planétaire.

Dans cet esprit, SpaceX développe deux énormes machines : le Starship et le Super Heavy. Le premier est gigantesque vaisseau spatial de cinquante mètres de haut réutilisable actuellement en cours de développement dans les installations de la société au sud du Texas, à Boca Chica. Le second est un booster super lourd (d’où son nom), lui aussi en cours de développement. Une fois le Starship coiffé dessus, cette fusée devrait mesurer près de 122 mètres de haut, du jamais vu.

Côté calendrier, Elon Musk a récemment déclaré que SpaceX était sur la bonne voie pour lancer sa première mission sans équipage vers Mars « dans à peine quatre ans », profitant ainsi d’une fenêtre de lancement ouverte en 2024. Une échéance très ambitieuse qui tomberait alors la même année que celle ramenant des astronautes américains sur la Lune, dans le cadre du programme Artemis.

starship elon musk lune
Illustration d’un vaisseau Starship qui décolle de la surface lunaire. Crédits : SpaceX

Une première mission habitée dans quatre à six ans

Ceci dit, Elon Musk semble se projeter davantage. Interrogé ce mardi 1er décembre par Mathias Döpfner, PDG de la société de médias allemande Axel Springer SE, le fondateur de SpaceX s’est dit en effet « très confiant » quant à la possibilité d’un premier voyage habité vers Mars dès 2026, ajoutant que le jalon pourrait venir dès 2024, « si nous avons de la chance ».

Les deux protagonistes se sont rencontrés au siège d’Axel Springer à Berlin (Allemagne) dans le cadre d’une cérémonie en l’honneur de Musk, qui vient de remporter le prix Axel Springer. Ce prix annuel est décerné chaque année à des « personnalités exceptionnelles, particulièrement innovantes, qui génèrent et changent des marchés, et influencent la culture ».

Les précédents lauréats de ce prix de prestige (pas d’argent à la clé) incluent le fondateur d’Amazon et de Blue Origin Jeff Bezos (2018), l’inventeur du World Wide Web Timothy Berners-Lee (2017), et le PDG de Facebook Mark Zuckerberg (2016).

Notez enfin qu’au cours de cet entretien diffusé sur le Web, Musk a réitéré son désir de vouloir mourir sur Mars. « Mais pas en s’écrasant dessus », a-t-il plaisanté.