in

Crew Dragon : SpaceX proposera une vue à 360 degrés sur l’espace

Crédits : SpaceX

Que diriez-vous de vous envoler pour l’espace et d’apprécier une vue à 360 degrés sur notre planète et son environnement ? Ce sera bientôt possible avec SpaceX.

Un point de vue exceptionnel

L’une des capsules Crew Dragon de SpaceX, chargée de faire voler quatre civils dans l’espace dans le cadre de la mission Inspiration4, fera l’objet d’une mise à niveau. Un dôme en verre sera en effet ajouté au sommet pour donner aux touristes de l’espace une vue à 360 degrés sur le cosmos. Ces plans ont été annoncés mardi lors de la présentation officielle de l’équipe de mission.

Le Jour J, probablement en septembre prochain, la capsule et ses occupants feront plusieurs fois le tour de la Terre à environ 570 km d’altitude pendant trois jours. Ce nouveau dôme en verre remplacera donc l’adaptateur d’amarrage du vaisseau, puisqu’il n’est pas prévu que ce dernier se rattache à l’ISS.

Le nez aérodynamique protecteur de la Crew Dragon devrait alors pouvoir s’ouvrir, exposant le dôme une fois le vaisseau en orbite. Sur la base de l’illustration tweeté par SpaceX, cette coupole d’observation ne pourra accueillir qu’un seul membre d’équipage à la fois.

La NASA, qui a certifié Crew Dragon pour les vols d’astronautes l’année dernière, a déclaré qu’elle ne prévoyait pas d’utiliser cette version en coupole de la Crew Dragon pour ses propres missions. Aussi l’agence « n’a pas besoin d’approuver la conception de SpaceX pour les missions privées de l’entreprise », a fait savoir son porte-parole Josh Finch.

Quatre civils dans l’espace

Notez que le vaisseau concerné par ces transformations n’est autre que la capsule Crew Dragon Resilience. Elle est actuellement arrimée à l’ISS pour soutenir la mission Crew-1 de la NASA. Son dôme de verre sera installé lors de sa rénovation en Floride après son retour sur Terre prévu en avril.

Concernant l’équipage, l’un des sièges sera évidemment réservé à Jared Isaacman, fondateur et PDG de Shift4 Payments, qui est à l’origine de cette mission. Un second siège, on le sait depuis plusieurs semaines, a été attribué à Hayley Arceneaux, l’une des employés de l’hôpital de recherche pour enfants St Jude de Memphis. Elle deviendra sera au passage la plus jeune Américaine à voler dans l’espace.

Les deux autres membres d’équipage sont Sian Proctor, 51 ans, professeure à l’Université communautaire de Tempe (Arizona), et Christopher Sembroski, 41 ans, originaire d’Everett (État de Washington). Ce dernier travaille sur l’ingénierie des données pour la société Lockheed Martin.

Ensemble, ils seront donc les premiers civils non accompagnés par un astronaute professionnel à s’envoler pour l’espace.