in

SpaceX rempile pour cinq autres missions d’astronautes vers l’ISS

Crédits : Wikimedia Commons

La NASA vient de charger SpaceX d’effectuer cinq autres missions d’astronautes supplémentaires vers la Station Spatiale internationale (ISS) dans le cadre d’un nouvel accord de 1,4 milliard de dollars. En attendant, Boeing, le second prestataire de la NASA pour ces vols habités, n’a toujours pas effectué de vol en équipage avec sa capsule Starliner.

De quoi tenir jusqu’en 2030

En 2014, ne pouvant plus compter sur les navettes spatiales américaines, la NASA a décidé de miser sur le privé. Plutôt que de louer des sièges à la Russie dans le but de rejoindre l’ISS et de rentrer ensuite sur Terre, l’agence a jeté son dévolu sur SpaceX et Boeing dans le cadre des Commercial Crew Transportation Capabilities (ou CCtCap). Ces deux sociétés ont donc développé une capsule permettant le transport d’astronautes vers le complexe orbital.

Au départ, SpaceX et Boeing ont toutes deux signé un accord pour six vols habités. SpaceX a déjà effectué plusieurs de ces voyages depuis deux ans. La mission Crew-4 est d’ailleurs actuellement à bord de l’ISS. En décembre dernier, la société avait par ailleurs déjà signé pour trois missions supplémentaires dans la mesure où son concurrent, Boeing, essuyait des problèmes techniques avec sa capsule.

« Le système de transport d’équipage de SpaceX est le seul certifié pour répondre aux exigences de sécurité de la NASA pour transporter l’équipage vers la station spatiale et pour maintenir l’obligation de l’agence envers ses partenaires internationaux dans les délais nécessaires« , avaient déclaré les responsables de l’agence à l’époque.

Dans le cadre d’un nouvel accord d’un montant s’élevant à 1,4 milliard de dollars, SpaceX s’est engagée à effectuer cinq autres missions. Le contrat couvre les missions Crew-10 à Crew-14, ce qui représente une vingtaine de sièges à bord des capsules Crew-Dragon, de quoi fournir une capacité américaine ininterrompue d’accès humain à la station spatiale jusqu’en 2030. L’accord CCtCap de SpaceX vaut désormais un total de 4,9 milliards de dollars.

iss spacex crew dragon
La capsule Resilience de SpaceX. Crédits : NASA

Starliner en 2023

Côté Boeing, si le premier vol d’essai de la capsule Starliner n’avait pas réussi à atteindre l’ISS en décembre 2019, le deuxième vol d’essai s’était déroulé avec succès en mai 2022. Cependant, quelques problèmes mineurs nécessitent encore quelques travaux. En conséquence, la NASA et Boeing ont annoncé le 25 août dernier que le premier vol habité de ce vaisseau n’aura pas lieu cette année, mais l’année prochaine.

Pour l’heure, Boeing est toujours engagée pour fournir six vols opérationnels vers l’ISS. Tout comme ce sera le cas avec SpaceX, des cosmonautes russes pourront également voler à bord de Starliner.

En attendant, la mission Crew-5 de SpaceX se précise. La première date de lancement ciblée est le 3 octobre prochain depuis la Floride. L’équipe comprendra les astronautes Nicole Mann et Josh Cassada de la NASA, le japonais Koichi Wakata et la cosmonaute Anna Kikina. Après une période de transfert d’équipage, les astronautes de la mission SpaceX Crew-4 reviendront sur Terre en octobre à bord de leur propre capsule.