SpaceX pourrait atterrir sur Mars dans quatre ans seulement

spacex starship mARS mUSK
Crédits : SpaceX

Elon Musk, le fondateur de SpaceX, a récemment déclaré que la société pourrait faire atterrir son vaisseau Starship sur Mars d’ici trois à quatre ans dans le cadre d’une séance de questions-réponses au Congrès astronautique international en Azerbaïdjan.

Une société toujours ambitieuse

Le Congrès international d’astronautique s’est tenu à Bakou, en Azerbaïdjan, tout au long de la semaine. Ce jeudi, Clay Mowry, Président de la Fédération internationale d’astronautique s’est entretenu pendant une petite heure en visioconférence avec Elon Musk, le patron de SpaceX. Au cours de cet entretien, les deux hommes ont abordé plusieurs sujets, dont le projet martien de la société. Interrogé sur le calendrier d’une première mission non habitée, Musk a répondu qu’une telle mission pourrait potentiellement être réalisable d’ici quatre ans.

Naturellement, il s’agit d’un calendrier ambitieux. Ce n’est d’ailleurs pas la première fois qu’Elon Musk fait de telles annonces. Pour rappel, SpaceX avait présenté son vaisseau interplanétaire pour la première fois en 2016, prédisant un premier atterrissage sans équipage sur la planète rouge dès 2022. Musk avait ensuite prévu cette première mission sans équipage vers Mars pour 2024, pour ensuite viser une possible mission habitée pour 2026. Or, nous sommes en 2023 et le vaisseau Starship n’a effectué qu’un seul vol à moitié réussi. Cependant, cela fait partie du personnage. Et si Musk n’était pas aussi ambitieux, SpaceX ne serait probablement pas l’entreprise qu’elle est aujourd’hui.

Elon Musk et SpaceX ont en effet de solides antécédents en matière de réalisation de percées remarquables dans le domaine des vols spatiaux. Pour rappel, la société a déjà lancé près de 270 fusées, dont la plupart sont revenues sur Terre. Rien que cette année, la société en est déjà à 70 lancements. Plusieurs des boosters Falcon 9 ont également déjà été récupérés plus de dix ou quinze fois.

Un second vol « imminent »

En ce qui concerne le second vol du Starship, SpaceX attend toujours que la Federal Aviation Administration délivre une nouvelle licence de lancement, peut-être dès ce mois-ci. Rappelons que les prototypes Starship 25 et Booster 9 sont installés sur le pas de tir depuis près d’un mois. Elon Musk a également révélé que la version finale du lanceur mettrait cinq minutes maximum pour décoller, placer le Starship en orbite, puis revenir se poser sur Terre. Le vaisseau mettra de son côté environ 1h30 pour faire le tour de la planète et revenir au sol.

Lors de la conférence, M. Musk a par ailleurs confirmé certains des changements apportés à la conception évolutive du Starship. Lors de ce nouveau test, les moteurs du deuxième étage s’allumeront avant qu’il ne se sépare du booster. La manœuvre promet d’être plus efficace, mais aussi plus risquée.