in

Une sonde de la NASA se rendra à une distance record du Soleil en 2018

Crédits : Nasa

La mission Solar Probe Plus a pour but d’étudier notre étoile, le Soleil, d’un peu plus près pour en percer de nouveaux mystères. Pour cela, une sonde de la NASA partira à l’été 2018 à une distance record du Soleil.

La Terre est située à environ 150 millions de kilomètres du Soleil et le dernier engin à avoir été envoyé en sa direction était, au plus près de notre étoile, à une distance de 115 millions de kilomètres. Dans le cadre de la mission Solar Probe Plus de l’an prochain, c’est à une distance record que la NASA prévoit d’envoyer une sonde, à savoir seulement 6,2 millions de kilomètres.

« Le Soleil, nous ne le connaissons que de loin. Nous devons aller voir de plus près », explique Kader Amsif, responsable du programme Soleil au Centre national des études spatiales (CNES), au Parisien. Selon l’agence spatiale américaine, le lancement pourrait avoir lieu entre le 31 juillet et le 19 août 2018. Arrivée au terme de sa course, la sonde sera sept fois plus près de la surface du soleil que toute autre unité de recherche avant elle. La sonde restera à l’extérieur de l’atmosphère du Soleil, mais devra tout de même supporter une chaleur de plus de 1 300 degrés.

« Placée en orbite à une distance de quatre millions de milles (6,43 millions de kilomètres) de la surface du Soleil et faisant face à la chaleur et au rayonnement comme aucun engin spatial dans l’histoire, la sonde explorera l’atmosphère extérieure du Soleil et fera des observations cruciales qui répondront à des questions que l’on se pose depuis des décennies sur la physique du fonctionnement des étoiles », écrit la NASA.

Il s’agira alors d’analyser la composition du vent solaire, d’observer en très haute résolution la surface du Soleil qui est moins chaude que son atmosphère (phénomène que les chercheurs n’expliquent pas encore) et surtout de se concentrer sur les éruptions solaires. « Nous connaissons encore mal ce phénomène, mais nous savons qu’il a un impact important sur la Terre. C’est pour cette raison que nous devons comprendre le fonctionnement du Soleil et mieux nous préparer » , ajoute Kader Amsif.