in

Son implant mammaire lui sauve la vie en déviant une balle

Crédits : McEvenue et al., Études de cas de chirurgie plastique, 2020

Un rapport de cas étonnant nous détaille comment l’implant mammaire gauche d’une femme a permis de dévier une balle qui, autrement, aurait atteint son coeur.

Il y a environ deux ans, une jeune femme de 30 ans se baladait tranquillement dans les rues de Toronto (Canada) lorsqu’elle a ressenti tout à coup une sensation de chaleur au niveau de sa poitrine. En y regardant de plus près, elle s’est aperçu que du sang était en train de s’écouler de son sein gauche. Les secours sont alors arrivés sur place, et la jeune femme a été emmenée directement au centre de traumatologie des urgences les plus proches.

Il s’est finalement avéré que la jeune femme avait été victime d’une attaque par balle. Un examen plus approfondi a ensuite isolé le projectile au niveau de la paroi thoracique inférieure droite de la victime, qui portait des implants mammaires. Après les avoir extraits, les chirurgiens se sont alors aperçus que la balle avait traversé l’implant gauche avant d’être déviée vers l’implant droit qui, de son côté, s’était “renversé” sous le choc de l’impact.

Ses implants lui ont probablement sauvé la vie

Selon les médecins, qui publient l’étude de cas dans la revue Plastic Surgery Case Studies. la présence de l’implant gauche a effectivement probablement sauvé la vie de la victime en déviant une balle qui, normalement, aurait dû toucher le coeur. La jeune femme s’en est donc finalement plutôt bien tirée, ne souffrant que d’une légère fracture costale (côté droit du corps). La blessure a bien évidemment été nettoyée et des antibiotiques lui ont été administrés à titre de précaution.

Côté implants, il a été conseillé à la victime de ne pas en remettre de nouveau pendant au moins six mois. En outre, une enquête est toujours en cours pour tenter d’identifier l’agresseur.se, et l’arme n’a pour le moment pas été retrouvée.

implant
Implants mammaires droit et gauche. Crédits : McEvenue, et al

Seulement quatre autres cas rapportés

Suite à cet épisode, les médecins ont décidé de rechercher si d’autres cas similaires avaient précédemment été rapportés dans la littérature scientifique. Ils n’en ont trouvé que quatre. Compte tenu du nombre de femmes ayant bénéficié d’une augmentation mammaire aux États-Unis (plus de 290 000 femmes en 2016) et du nombre relativement élevé de violences par arme à feu dans ce pays, les médecins s’attendaient à ce qu’il y en ait davantage.

Pour deux d’entre eux, peut-on lire, il a été suggéré que les implants avaient sauvé la vie des victimes concernées, mais cette fois en ayant ralenti suffisamment la balle pour la rendre non mortelle. À leur connaissance, ce nouveau rapport de cas est donc le seul à témoigner de la possibilité de déviation d’une balle par un implant mammaire.

Source