in

Le sommeil serait l’une des clés de l’évolution humaine

Crédits : Pixabay

De chercheurs de la Duke University (Caroline du Nord) pensent avoir trouvé l’élément qui a permis à l’homme de se différencier de son cousin le singe. Le sommeil serait à l’origine de l’évolution humaine.

Une récente étude publiée par des chercheurs de la Duke University (Caroline du Nord) tend à démontrer que la façon dont nous dormons serait l’une des clés de l’évolution humaine. En effet, les scientifiques ont comparé les habitudes de sommeil des humains avec des centaines de mammifères, y compris les primates, et ont constaté que les humains dorment beaucoup moins d’heures que nos plus proches parents, mais beaucoup mieux.

La différence se fait lors de la phase de sommeil paradoxal, un cycle jouant un rôle primordial dans la maturation du système nerveux ainsi que dans l’augmentation des capacités de stockage en mémoire. Si les humains passent 22 % de leur temps de sommeil dans cet état, les chercheurs ont pu constater que cette proportion était largement supérieure à celle que l’on retrouve chez les autres primates.

Crédits : Pixabay

Dormir moins, mais mieux pour permettre à nos ancêtres de nous démarquer des primates. D’ailleurs, toujours selon les chercheurs, l’homo erectus serait descendu de son arbre pour dormir par terre il y a plus de 2 millions d’années afin d’y trouver du confort. Fini les nuits bancales perchées sur une branche, nos ancêtres pouvaient donc s’endormir sur leurs deux oreilles et ainsi récupérer de façon plus efficace, leur laissant plus de temps pour aménager leurs habitats, fabriquer des outils ou encore chasser.

Sources : Evolutionary Anthropology, New York Times