in

Une société veut recycler les débris spatiaux pour les missions vers Mars

Crédits : Capture Vidéo

L’accroissement du nombre de débris dans l’espace représente un réel problème et nombreux sont ceux qui proposent des solutions pour « nettoyer » l’espace. La dernière en date propose de recycler ces débris et de les utiliser pour les futures missions vers Mars.

À ce jour, la Nasa estime que plus de 500 000 fragments d’appareils spatiaux et de satellites morts sont disséminés un peu partout dans l’espace, posant des problèmes à la Station Spatiale Internationale et aux nombreux satellites qui orbitent actuellement, mais qui représentent aussi potentiellement un danger pour la paix.

Plusieurs solutions ont été proposées pour nettoyer l’espace de ses débris dont le nombre augmente dangereusement. La dernière en date provient de Tom Markusic, PDG du groupe Firefly Space Systems, qui propose de recycler ces débris pour les utiliser à l’avenir pour les missions martiennes où ils pourraient trouver une utilité. Des remorqueurs propulsés à l’énergie solaire pourraient en effet se charger de sortir ces débris en dehors de l’orbite terrestre pour les amener sur Phobos, une lune de Mars. Là, les futurs colonisateurs de Mars pourraient désassembler les satellites morts pour utiliser leurs composants à de nouvelles fins.

« Ces objets pourront être reconfigurés pour produire d’autres types de matériels dont nos missions d’exploration auront besoin sur Mars » déclare Tom Makusic. Reste l’éternelle question du financement : « le problème des débris spatiaux est un peu le même que celui du réchauffement climatique. Les gouvernements en sont conscients, mais les amener à financer ces activités est difficile » commente Jason Forshaw, chercheur à l’Université de Surrey au Royaume-Uni. « Nous essayons de faire prendre conscience que l’espace fait partie de l’environnement de la Terre et plus nous prendrons de temps pour régler ce problème, pire cela deviendra » ajoute-t-il suggérant qu’une organisation intergouvernementale pourrait en prendre la responsabilité. L’ensemble des débris spatiaux représente un poids aujourd’hui estimé à environ 7 000 tonnes.

Source