in

Une société autrichienne a mis au point un bateau digne d’un transformers

Crédits : Capture vidéo

Pourquoi choisir entre catamaran, trimaran et hors-bord quand vous pouvez tout avoir à la fois ? Telle est la vision d’une société autrichienne qui, fin juin, a dévoilé son prototype au design résolument futuriste et aux fonctionnalités digne d’un transformers. Entre les technologies impliquées et le degré de finition, l’appareil se destine clairement au marché de grand luxe.

Le projet, encore en attente de validation par les autorités autrichiennes, a coûté plus de 10 millions d’euros. Le résultat présenté dernièrement est un bateau aux teintes sombres de 7 mètres de long pour 1,5 tonne. L’appareil doit sa légèreté -et sa résistance- à une structure composée majoritairement de fibres de carbone ; après un premier prototype en 2013, la compagnie autrichienne s’est inspiré des technologies automobiles et aéronautiques pour concevoir ce nouveau modèle.

Le Kormoran a bénéficié d’un travail poussé sur le design, entre tradition et modernité : le tableau de bord et les sièges en cuir contrastent avec le tout carbone, et les bandes lumineuses parcourant les lignes fluides de l’appareil lui confèrent un cachet futuriste que ne renieraient pas les fans de Tron.

Grâce à un système de vérins hydrauliques en titane, le Kormoran est capable de prendre pas moins de cinq formes remplissant autant de fonctions spécifiques : envie d’une stabilité accrue et d’une meilleure autonomie ? Le monocoque devient catamaran ou trimaran. Si vous êtes amateur de sensations fortes, pourquoi ne pas opter pour le « mode vol » qui transforme le Kormoran en hydroptère atteignant les 70 km/h ? Et dès que vous aurez repéré un petit coin de paradis où bronzer, il vous suffira d’enclencher le mode « bain de soleil » pour que la coque avant s’ouvre sur un pont en teck.

Comble du raffinement, les portières latérales s’ouvrent en élytres à la manière des sportcars. Le prix de ce petit bijou n’a pas encore été communiqué, mais il y a fort à parier que la tirelire lambda manque un peu de place.

Sources : Kormoran, Superyacht Times, KMS-team