in

Le SLS, futur lanceur lourd de la Nasa, embarquera des astronautes dans l’espace en 2023

Crédits : Nasa

Malgré les retards, la Nasa prévoit toujours le premier vol de son futur lanceur lourd, le SLS, en décembre 2019 avec le vaisseau Orion. Un premier vol inhabité avant le deuxième, qui pourrait avoir lieu en 2023.

Le SLS, pour Space Launch System, est le prochain lanceur lourd de l’agence spatiale américaine, la Nasa. L’agence vient de communiquer à ce propos et a déclaré pouvoir maintenir son calendrier des vols annoncé en 2017. Ainsi, le tout premier vol de ce lanceur lourd reste prévu en décembre 2019 avec le vaisseau spatial Orion, mais celui-ci sera inhabité. En effet, la Nasa avait pendant un temps envisagé d’envoyer des astronautes dans l’espace dès le premier vol du SLS, avant de se rétracter.

Pour cette première mission, effectuée avec le vaisseau Orion, il s’agira d’un vol circumlunaire, durant lequel le véhicule ira parcourir plus de 64 000 kilomètres au-delà de notre satellite naturel, avant de revenir sur Terre. L’objectif principal de ce vol inhabité sera alors de tester le bon fonctionnement et les performances de ce futur SLS, ainsi que celles de la capsule et de son module de service, avant d’engager des astronautes.

C’est donc au cours du deuxième vol du Space Launch System que l’on parlera de mission habitée, baptisée Exploration Mission-2 (EM-2). Si celle-ci est prévue en juin 2022, il y a de fortes chances pour qu’elle soit remise en 2023. Il s’agira cette fois-ci d’un vol cislunaire de huit jours avec deux astronautes à bord.

L’agence spatiale américaine a également communiqué sur de nouveaux détails concernant la troisième mission du SLS, laquelle sera appelée Exploration Mission-3. Si rien n’est encore définitif concernant cette mission, et l’on ne connaît d’ailleurs pas le calendrier, les schémas se précisent et il pourrait s’agir d’une mission en orbite NRHO (Near-Rectilinear Halo Orbit) autour de la Lune afin de déployer le premier module d’habitation de l’avant-poste lunaire.

Source