in

Slovénie : trois “bébés dragons” exposés dans une grotte !

Crédits : Park Postojnska Jama.

Depuis quelques semaines, la grotte de Postojna a rouvert ses portes et propose une attraction très originale à ses visiteurs. En effet, les responsables y exposent trois “bébés dragons” qui ont vu le jour il y a maintenant quatre ans. Ces spécimens appartiennent à une espèce très rare aux caractéristiques étonnantes.

Des sens aigus malgré une cécité

Rencontrer des spécimens rares, voici ce que propose la grotte de Postojna (Slovénie) selon un article de The Guardian publié le 3 juin 2020. Les responsables ont déclaré que les visiteurs pourraient voir des “bébés dragons” à partir du 11 juin. Il s’agit en réalité d’une espèce bien particulière : le protée anguillard (Proteus anguinus), également connu sous le nom de salamandre blanche ou salamandre des grottes.

« Étant donné que les habitants des environs croyaient en l’existence d’un effrayant dragon dans la grotte de Postojna, ils en ont conclu que ces êtres étranges étaient des bébés dragons » peut-on lire sur le site officiel du Park Postojnska Jama.

bébé dragon slovénie
Crédits : Park Postojnska Jama.

Il faut savoir que les trois amphibiens sont totalement aveugles. En effet, leurs yeux ont une structure vestigiale, c’est-à-dire qu’ils ont perdu leur fonction initiale. Autrement dit, leurs yeux étaient tout à fait fonctionnels à la sortie de l’œuf ! Par ailleurs, leur corps est blanchâtre en raison d’une pigmentation commune aux individus de cette espèce.

Malgré ces caractéristiques, le protée anguillard se révèle être un redoutable prédateur. Ceci est le fait d’un développement aigu de ses autres sens, notamment l’odorat et le toucher. Ainsi, l’animal bénéficie d’un système sensoriel globalement plus développé que celui des autres amphibiens, ce qui lui permet de survivre avec brio dans un milieu aquatique très sombre.

bébé dragon slovénie
Crédits : Park Postojnska Jama.

Une longévité extrême

Animal insolite, le protée anguillard est une espèce très rare. Il s’agit en effet de la seule espèce du genre Proteus en Europe. Surtout, celle-ci est très peu répandue, vivant essentiellement au fond des grottes karstiques des Alpes dinariques (Balkans). Ainsi, la grotte de Postojna met aujourd’hui en lumière ces “bébés dragons”. Toutefois, les responsables avaient déjà abondamment communiqué lors de leur naissance en 2016. À l’époque, la ponte et l’éclosion des œufs avaient été très suivies, notamment sur les réseaux sociaux.

Ces quatre dernières années, les équipes sur place ont surveillé de près la croissance des petits, ces derniers passant de 2 cm après l’éclosion à près de 15 cm aujourd’hui. Ainsi, il a fallu les déplacer dans un enclos plus imposant. En tout cas, ces spécimens ont de l’avenir car leur espérance de vie peut atteindre un siècle et ils sont capables de survivre une douzaine d’années sans se nourrir !