in ,

Slovénie : des œufs de « bébés dragons » sur le point d’éclore

Crédits Wikimedia Commons

Une équipe de biologistes est focalisée sur la naissance imminente de salamandres blanches dont la reproduction est rarissime. En effet, ces animaux peuvent vivre plus de cent ans et vivent dans des conditions plutôt extrêmes.

« Les chercheurs utilisent des caméras infrarouges pour filmer la femelle et ses œufs – qui ont été soigneusement placés sous un rocher – sans les déranger » indique le quotidien britannique Daily Mail le 1er mars 2016.

La reproduction des protées anguillard (Proteus anguinus) ou salamandres blanches n’a jamais pu être observée à l’état sauvage. Les chercheurs attendent actuellement une naissance qui ne devrait plus tarder, dans un aquarium spécialement aménagé dans la grotte de Postojna en Slovénie, leur milieu naturel.

31BB0F8800000578-3471014-image-a-35_1456834509225

Les salamandres blanches sont aveugles et vivent dans des grottes aquatiques, dans le noir complet. Leur mode de reproduction est très rare à l’état sauvage, car les femelles ne pondent qu’une fois ou deux chaque décennie. De plus, les protées doivent « attendre » 15 années après leur naissance avant d’atteindre leur maturité sexuelle. A l’âge adulte, l’animal mesure 30cm et peut vivre plus d’une centaine d’années.

(Proteus anguinus)

Dans la grotte de Postojna, 55 œufs ont été pondus dernièrement, mais seulement quelques-uns devraient éclore. Les biologistes font tout ce qu’ils peuvent pour les protéger des changements brutaux de température ainsi que des prédateurs potentiels.

Pourquoi parle-t-on alors de « bébés dragons » ? Le Daily Mail explique que les « premiers documents historiques sur les protées anguillards datent de la fin du XVIIe siècle. De fortes pluies avaient inondé les grottes et fait ressortir à la vue des humains ces pâles créatures. Les gens qui les avaient alors trouvées croyaient qu’il s’agissait de jeunes dragons vivant dans les entrailles de la Terre. »

Grotte de Postojna en Slovénie

Sources : Daily MailCourrier International

Crédit photos : Postojnska Jama