in

Situé en Russie, le Kola Superdeep Borehole est le trou le plus profond du monde

Crédits : Capture YouTube / SciShow / Andre Belozeroff

À l’ouest de la Russie, vous retrouverez au milieu de nulle part un disque en métal vissé soudé au sol. Il ne s’agit pas ici d’une simple bouche d’égout, mais de l’entrée du trou le plus profond du monde, plongeant à 12 kilomètres à l’intérieur de la Terre.

Vous le retrouverez à l’extrême Nord-Ouest de la Russie, sur la péninsule de Kola, près de la ville de Mourmansk : Le Kola Superdeep Borehole est un trou gigantesque foré dans les années 1970 jusqu’à 12 262 mètres de profondeur. Pour vous donner une idée, il court plus profondément que la Fosse des Mariannes, le point océanique le plus bas sur Terre (environ 11 000 mètres). Le but, à l’époque, n’était pas de chercher du pétrole, mais d’en apprendre davantage sur la composition de la croûte terrestre. Mais alors, qu’avons-nous appris de ces opérations de forage ?

Beaucoup de choses. Premièrement : qu’il y a bien de l’eau à 12 kilomètres de profondeur, ce qui était jusqu’alors insoupçonné. Sur le plan animal, les chercheurs ont également retrouvé, à sept kilomètres de profondeur, des micro-fossiles de 24 espèces d’organismes évoluant sur Terre il y a plusieurs centaines de millions d’années. Des roches vieilles de plus de 2,7 milliards d’années ont également pu être remontées des profondeurs. Autre surprise : aucun changement de vélocité sismique n’a été retrouvé à la frontière basalte/granite, comme prédit par la discontinuité de Mohorovičić (limite entre la croûte terrestre et le manteau supérieur). Ceux-ci ont en revanche été retrouvés entre 5 et 10 km de profondeur.

Près de 12 262 mètres, c’est donc le record finalement obtenu (d’autres s’y sont essayés, en vain). Malheureusement, les chercheurs n’ont pu aller plus loin sous terre. À plus de 12 km de profondeur, la température avoisinait en effet les 180 °C, soit près du double de ce qui était prévu. Le pays avait par ailleurs d’autres chats à fouetter à l’époque, en raison de la dissolution de l’URSS. Le chantier fut donc abandonné, et n’a pas repris depuis la fermeture du site dans les années 1990. Ne reste aujourd’hui qu’un disque en métal, vissé au sol.

Source

Articles liés : 

Un escargot vieux de 99 millions d’années retrouvé dans l’ambre

Voici à quoi pourrait ressembler le trou noir supermassif de notre Galaxie

Surprise : de la vie retrouvée sous terre, à 600 mètres de profondeur