in

Voici pourquoi les sièges inclinables disparaissent des avions

passagers sièges avion
Crédits : Chalabala / iStock

La question de l’inclinaison des sièges dans les transports en commun fait débat. Si certains n’hésitent pas à y avoir recours pour gagner en confort, d’autres arguent qu’il s’agit d’une incivilité. Pourtant, il fut une époque où, notamment dans les avions, tous les sièges étaient inclinables.

Un important gain d’espace

Prendre l’avion n’est pas vraiment confortable, surtout en classe économique. Cela s’explique principalement par le manque d’espace et la proximité des autres passagers. À ce titre, l’inclinaison des sièges est devenue un sujet à controverse ces dernières années. La chaîne CNN a d’ailleurs publié un article complet sur cette thématique le 9 janvier 2023. La publication évoque notamment une « micro-industrie » de dispositifs dont l’objectif est d’empêcher les passagers de s’allonger.

Il s’avère qu’à la fin des années 2000, une nouvelle génération de sièges d’avion a fait son apparition sur le marché. Outre leur côté moderne, ils sont également ultralégers. Ce n’est pas le fruit du hasard puisque ces sièges se caractérisent par une modification profonde de l’option inclinable. En effet, sous l’impulsion des compagnies aériennes, les fabricants ont opté pour une position prédéfinie de l’angle du dossier lors de la construction (entre 15 et 18 degrés). Cet angle fait office de compromis entre un redressement complet et une légère inclinaison, ce qui a pour effet d’augmenter de manière considérable l’espace entre les passagers.

passagers sièges avion
Crédits : triocean / iStock

Ces sièges présentent d’autres avantages

Il faut savoir que cette « économie » n’est pas négligeable. Effectivement, il est possible de gagner l’équivalent de 2,5 cm par rangée soit 76 cm à l’échelle de l’appareil. L’espace économisé permet ainsi l’installation d’une rangée supplémentaire. Néanmoins, malgré son caractère simplifié, ce nouveau mécanisme d’inclinaison des sièges représente encore un coût important pour les compagnies aériennes.

Citons notamment la maintenance des sièges. Les dispositifs sont en effet susceptibles de ne plus fonctionner. Deux principales causes à ce dysfonctionnement ont été identifiées : l’usure naturelle du matériel ainsi que le manque de ménagement de la part des passagers eux-mêmes. Évoquons également le poids du mécanisme d’inclinaison. Actuellement, la majorité des sièges affichent un poids de 7 à 10 kg sur la balance. Abaisser encore davantage ce poids permettrait donc de réduire la quantité de carburant indispensable au trajet de l’avion.

Les économies réalisées pourraient se traduire par des baisses de tarif au niveau des billets d’avion, ce qui représenterait un avantage direct pour faire face à la concurrence directe que représentent les compagnies low cost. Il faut dire que ces dernières étaient jusqu’à aujourd’hui les seules à installer des sièges bon marché dans leurs appareils. Aujourd’hui, la donne semble changer sur ce point, malgré une hausse du prix des billets sur la période post-COVID.

Yohan Demeure

Rédigé par Yohan Demeure

Licencié en géographie, j’aime intégrer dans mes recherches une dimension humaine. Passionné par l’Asie, les voyages, le cinéma et la musique, j’espère attirer votre attention sur des sujets intéressants.