in

Si vous allez voir des chèvres, pensez à sourire !

Crédits : Flickr / Martin Cathrae

À l’instar des chevaux, une récente étude révèle aujourd’hui que les chèvres peuvent distinguer les expressions faciales humaines. Elles pencheraient alors pour les sourires, mais évitent aussi les visages grincheux.

Une récente étude soulignait il y a quelques semaines l’intelligence des chèvres, comparable – si ce n’est supérieure – à celle des chiens. Preuve en est une fois de plus : les chèvres auraient la capacité de « lire » nos visages, distinguant un regard heureux et bienveillant d’un visage grincheux. « C’est la première preuve montrant que les chèvres sont capables de distinguer visuellement les expressions faciales d’une espèce très différente, les humains, qui expriment leurs émotions de manières très différentes », explique à Gizmodo Natalia Albuquerque, éthologue à l’Université de São Paolo et principale auteure de l’étude. « Cela signifie que les chèvres sont des animaux plus complexes que nous le pensions ».

Pour en arriver à de telles conclusions, les chercheurs ont étudié les comportements de 35 chèvres vivant au Buttercups Sanctuary for Goats, au Royaume-Uni. Les animaux ont dans un premier temps été amenés à se déplacer vers une personne qui tenait dans ses mains un bol de friandises. Cette personne maintenait un visage neutre en étant accroupie et en regardant le sol. Cette personne fut ensuite remplacée par deux grandes photos mises côte à côte. Sur l’une des photos figurait un visage souriant et sur l’autre un visage grimaçant. Ces photos, parfois des hommes, parfois des femmes, ont été interchangées à plusieurs reprises. Les chèvres ont finalement été laissées dans l’enclos, libres de s’orienter vers tel ou tel visage.

rire joie
Crédits : palmera / Pixabay

Les chercheurs ont alors découvert que peu importe le genre de la personne affichée sur les photos, les chèvres préféraient de loin s’orienter vers le visage souriant, délaissant la mine renfrognée.

« Nous savions déjà que les chèvres étaient très attentives au langage corporel humain, mais nous ne savions pas comment elles réagissaient à certaines expressions comme la colère ou le bonheur », explique de son côté Christian Nawroth, co-auteur de l’étude publiée dans la revue scientifique Royal Society Open Science. « Nous montrons pour la première fois que les chèvres sont non seulement capables de distinguer ces expressions, mais aussi qu’elles préfèrent interagir avec les visages heureux ».

Chevaux, chiens et maintenant chèvres : la domestication a façonné la physiologie et le comportement des animaux pour mieux s’adapter aux expressions humaines. Vous l’avez compris, si vous souhaitez interagir avec une chèvre, laissez donc vos ressentis négatifs de côté, et affichez un large sourire.

Source

Articles liés :

Dans le cœur des hommes, les chèvres pourraient parfaitement remplacer les chiens

Quand les chevaux sont heureux, ils reniflent

Les chevaux peuvent non seulement lire vos expressions faciales, mais aussi s’en souvenir

Si vous allez voir des chèvres, pensez à sourire !
noté 2 - 1 vote[s]