in

Comment s’est progressivement révélée la galaxie du Tourbillon ?

Crédits : About Astronomy Picture of the Day / NASA

Découverte il y a environ 170 ans, la structure en spirale de la galaxie du Tourbillon a depuis ce jour été maintes fois reproduite, aussi bien en dessin qu’en photo.

La galaxie du Tourbillon (ou M51) est un couple de galaxies situé à plus de 27 millions d’années-lumière de notre planète dans la constellation Chiens de chasse. Si la galaxie principale a été découverte par l’astronome français Charles Messier, la seconde galaxie a quant à elle été découverte légèrement plus tard par un autre astronome français, à savoir Pierre Méchain en 1781.

En revanche, la structure en spirale de la galaxie principale a été observée seulement en 1845 par Lord Rosse (William Parsons). L’astronome irlandais a utilisé le Léviathan de Parsonstown qui n’est autre que son télescope de 182 cm (le plus gros de l’époque). En 1864, son assistant, Samuel Hunter, a été la première personne à dessiner la galaxie telle qu’il est possible de l’observer avec la technologie actuelle.

Représentations de la galaxie M51 durant le XIXe siècle
Crédits : © Tobin & Holberg,

Eugen von Gothard, aristocrate hongrois et astronome amateur, réalise la toute première photographie de la galaxie du Tourbillon en 1888, et ce, grâce à son télescope de 25 cm de diamètre situé dans son observatoire de la ville d’Herény (Hongrie). Plus de deux heures et demie de pose ont été nécessaires pour la révélation de l’image qui ne mesure que 4 mm seulement !

Un an plus tard, l’ingénieur britannique Isaac Roberts, tardivement devenu astronome, dévoile à la Royal Astronomical Society son cliché agrandi de la galaxie M51. L’intéressé est parvenu à ce résultat en utilisant un télescope de 50 cm de diamètre et après 4 heures de pose.

Ce dernier cliché, comparé à une photo moderne obtenue avec le télescope CFH de 4,2 mètres situé à Hawaï, montre que les astronomes de la fin du XIXe siècle ont fait de bonnes observations de ce qu’ils qualifiaient déjà de « nébuleuse spirale ».

Galaxie du Tourbillon – Crédits : NASA / Hubble

Sources : Ciel & EspaceThe Weather Network