in ,

Le premier service postal lunaire pourrait naître en 2019

Crédits : Astrobotic

Expédier vos objets personnels sur la Lune est une idée de la société américaine Astrobotic. Assisterons-nous à la naissance d’un service postal lunaire inédit ?

Personne ne vit sur la Lune, ainsi l’idée d’une poste lunaire suscite l’interrogation. Et pourtant, la compagnie Astrobotic désire y envoyer des objets appartenant à des terriens par le biais d’un module lunaire pensé à cet effet. L’idée (ayant germé pendant près d’une dizaine d’années) est à mettre à l’actif de John Thornton, PDG d’Astrobotic.

Le fameux module lunaire baptisé Peregrine, mis au point en collaboration avec la NASA, sera en mesure de transporter 35 kg d’objets sur la Lune. Le tout transitera via un contenant protégé des rayons cosmiques dont la dangerosité n’est plus à prouver. Expédier sur la Lune les cendres de défunt, des cartes SD contenant des photos ou encore des poils de votre chien sont autant des nombreuses possibilités annoncées.

En revanche, au moment de passer à la caisse, il faudra garder son calme puisqu’il est question d’un million d’euros pour un kilogramme seulement. Très commerçante, la compagnie Astrobotic a décliné tout une gamme de prix ciblant les bourses moins fournies pour lesquelles il y aura des tarifs plus abordables : 400 euros pour une boîte de 12,7 sur 3,175 mm ou encore 22 000 euros pour une autre boîte dont les dimensions sont cette fois de 2,5 sur 5 cm.

John Thornton indique que la Lune est très proche de la Terre, mais que le fait de savoir que des objets humains s’y trouvent pourrait nous en rapprocher davantage. Astrobotic ne désire cependant pas s’arrêter à ce projet de service postal lunaire et a l’ambition d’explorer le pôle sud de la Lune vers 2024. Le but sera alors de sonder le sol et trouver de l’eau ainsi que des matières premières qui commencent d’ores et déjà à manquer sur notre planète.

Ainsi, Astrobotic désire se faire la main et se faire connaître grâce au nouveau service proposé, mais ambitionne à terme d’installer des exploitations minières.

Sources : MashableHitek