in

Des serpents filmés en train d’apprendre à chasser dans le ventre de leur mère

serpents cuivré
Crédits : Haplochromis/Wikipédia

Des chercheurs du musée du désert de Chiricahua au Nouveau-Mexique ont observé des foetus de serpents à tête cuivrée bougeant leur queue dans un comportement connu sous le nom de « leurre caudal ». Il s’agit d’une tactique utilisée par certaines espèces de serpents pour attirer des proies.

Le mocassin à tête cuivrée ou serpent cuivré (Agkistrodon contortrix) est une espèce de serpents rencontrée dans une large partie de l’est des États-Unis, ainsi que dans l’extrême-nord du Mexique. Les mâles mesurent de 74 à 76 centimètres, tandis que les femelles sont un peu plus courtes. Côté robe, imaginez une teinte bronze ou rosée. Dix à dix-huit bandes transversales plus sombres s’évasent également du dos vers les flancs.

Ces reptiles chassent le plus souvent en embuscade, mais il leur arrive aussi d’utiliser une technique sournoise : celle du leurre caudal. Cette tactique, utilisée par certaines espèces de serpents, vise à bouger la queue de manière à imiter les mouvements d’un ver ou d’une autre créature. La proie, qui s’imagine passer à table, se rapproche. Et le serpent n’a alors plus qu’à frapper.

Un comportement prénatal ?

Nous savons que le serpent cuivré, un membre de la famille des vipères, adopte la tactique peu de temps après la naissance. De nouveaux résultats publiés suggèrent que ces reptiles commencent en réalité à apprendre ce comportement avant même de quitter l’utérus. Les scientifiques ont déjà observé ce type de comportement prénatal chez les mammifères et les oiseaux, mais il s’agirait d’une première chez cette espèce.

Dans le cadre de ces travaux, les chercheurs du musée du désert de Chiricahua (Nouveau-Mexique)  analysaient la biologie de près d’une vingtaine de femelles enceintes, leur biologie étant jusqu’à présent considérée comme sous-étudiée. Au cours de l’évaluation, les scientifiques ont découvert que onze fœtus bougeaient leur queue à la manière d’un leurre caudal (voir vidéo ci-dessous).

En utilisant les mêmes méthodes, les scientifiques ont ensuite testé ce comportement chez deux espèces de serpents à sonnette qui n’ont pas de leurre caudal. Aucun des fœtus en fin de terme n’a montré de mouvement de la queue.

serpents
Figure 1. ( a , b ) Un schéma illustrant les schémas moteurs de la queue d’une tête de cuivre fœtale unique. Source : The Royal Society Publishing

L’étude ne reposant que sur un petit échantillon de sujets, des recherches supplémentaires seront néanmoins nécessaires pour confirmer la nature de ces mouvements qui pourraient selon l’équipe de chercheurs être des précurseurs essentiels au développement du comportement de chasse de ces prédateurs.