in

La sépulture de Néfertiti pourrait se trouver à l’interieur de celle de Toutankhamon

Crédits : Miguel Hermoso Cuesta / Wikimédia Commons

Un archéologue britannique serait sur la piste de la sépulture de la célèbre reine d’Égypte Néfertiti, et celle-ci se trouverait à l’intérieur même du tombeau du fils de son mari Akhenaton, le pharaon Toutankhamon, où il y aurait des pièces secrètes.

Le mystère du tombeau où repose Néfertiti (qui signifie « La Belle est venue ») serait-il en passe d’être percé après plus de 3 300 ans ? Un archéologue britannique, Nicholas Reeves, l’un des plus grands spécialistes de la Vallée des Rois est en tout cas convaincu que c’est à l’intérieur même du tombeau du pharaon Toutankhamon, découvert en 1922, qu’il faut chercher.

Pour Nicholas Reeves, qui enseigne à l’Université d’Arizona, c’est dans des chambres encore secrètes situées à l’intérieur du tombeau du beau-fils de la reine que se trouverait la sépulture de cette dernière, près de Louxor. « Si je me trompe, je me trompe! Mais si j’ai raison, cette découverte pourrait être la plus grande jamais faite! », a déclaré l’archéologue.

Un scénario qui est loin d’être farfelu, surtout que l’homme est on ne peut plus crédible sur le sujet, lui qui fut notamment le directeur du « Projet Royal des Tombes d’Amarna » et qui reste un prestigieux égyptologue pour ses pairs, comme Kent Weeks, un archéologue américain qui travaille dans la vallée des Rois depuis 1995.

Cette théorie, il l’avance en se basant sur une étude minutieuse de relevés photographiques en haute définition des murs du tombeau de Toutankhamon qui ont été faits pour offrir un rendu extrêmement précis de ce dernier au public. En les observant de près, il a repéré des microfissures qui pourraient être des passages rebouchés. Pour lui, deux pièces secrètes s’y trouvent.

La vérification de cette théorie pourrait être plus simple qu’on ne le croit, et ce grâce aux techniques modernes. « La théorie de Nicholas Reeves pourrait être facile à contrôler. Un simple balayage radar permettrait de vérifier, au moins dans un premier temps, la présence ou non de ces cavités » déclare Kent Weeks.

Source : BBC