in

Sept fossiles étonnants de 2022 qui ne proviennent pas de dinosaures

fossiles poissons
Les écailles et les yeux d'un poisson faisaient partie des tissus mous conservés pendant plus de 180 millions d'années. Crédits : Dean Loma

Il y a quelques jours, nous vous partagions une liste non exhaustive de dix découvertes de dinosaures ayant marqué 2022. Place désormais aux autres fossiles déterrés ou analysés cette année qui sont tout aussi importants d’un point de vue scientifique.

Le plus vieux cerveau fossilisé

Le site fossilifère de Chengjiang, en Chine, préserve une série de dépôts du Cambrien inférieur à l’intérieur desquels se cachent des fossiles d’organismes au corps mou. Parmi eux figure Cardiodictyon cattenulum qui a été découvert en 1984. Une nouvelle analyse de ces restes a finalement permis la découverte d’un système nerveux préservé, y compris un cerveau.

Cardiodictyon cattenulum cerveau
Le corps fossilisé (en haut à gauche) et le cerveau fossilisé (en haut à droite). La couleur magenta indique la présence de tissu neural préservé. Crédits : Nicholas Strausfeld/Université d’Arizona

L’une des plus grandes tortues de l’histoire

En novembre dernier, une équipe de paléontologues annonçait la découverte d’une espèce éteinte de tortue marine géante qui parcourait autrefois les mers du Crétacé, il y a entre 83,6 et 72,1 millions d’années. L’analyse de son bassin suggère que le reptile mesurait près de quatre mètres de long. L’animal aurait ainsi pu rivaliser en taille avec Archelon, présente il y a environ 66 millions d’années, et qui est aujourd’hui considérée comme la plus grande tortue marine jamais documentée.

tortue Leviathanochelys aenigmatica
Crédits : ICRA_Arts

L’un des derniers pandas d’Europe

Les analyses de dents fossiles conservées dans un musée bulgare ont cette année mené à la découverte d’un ancien panda européen. Ces animaux auraient évolué il y a environ six millions d’années. Cette nouvelle espèce, nommée Agriarctos nikolovi, avait des dents beaucoup plus grandes que ses cousins européens, ce qui signifie qu’elle était probablement de taille similaire aux pandas géants d’aujourd’hui.

pandas
Crédits : Velizar Simeonovski

Le plus ancien exemple de bouton floral connu

En janvier, une équipe annonçait la découverte du plus ancien bouton floral dans un fossile vieux de 164 millions d’années mis au jour dans la formation de Jiulongshan, en Mongolie intérieure (Chine). Le bouton, qui ne mesure que trois millimètres carrés, se caractérise par plusieurs pétales étroitement enveloppants. La découverte repousse fermement l’émergence des plantes à fleurs dans la période Jurassique.

bourgeon
Le fossile découvert. Crédits : NIGPAS

Des poissons impeccablement conservés

Une équipe de paléontologues annonçait il y a quelques mois la découverte de plusieurs dizaines de fossiles du Jurassique enfouis sous le sol d’une ferme anglaise. Sur les plus de 180 fossiles enregistrés, l’un des plus remarquables était sans aucun doute une tête de poisson conservée en trois dimensions depuis plus de 180 millions d’années. Il s’agirait d’un Pachycormus, un genre éteint de poissons à nageoires.

fossiles poissons
Le fossile 3D d’un poisson jurassique connu sous le nom de Pachycormus était l’un des plus de 180 fossiles trouvés dans une ferme au Royaume-Uni. Crédits : Sally et Neville Hollingworth

Une ichtyosaure enceinte

Cet été, la fonte des glaciers avait conduit à la découverte de plusieurs dizaines de fossiles d’ichtyosaures en Patagonie chilienne. Parmi eux se trouvaient les restes d’une femelle enceinte de quatre mètres de long, comme en témoignait la présence de plusieurs embryons encore nichés parmi ses restes.

Ichthyosaure
Crédits : Université de Manchester

Deux nouveaux géants découverts en Argentine

Les ptérosaures forment un groupe de reptiles volants ayant évolué aux côtés des dinosaures il y a 228 à 66 millions d’années. Ces deux nouveaux spécimens, découverts dans la Formation de Plottier, n’étaient pas aussi grands que Quetzalcoatlus et Hatzegopteryx, deux reptiles de plus de douze mètres d’envergure, mais ils étaient tout de même imposants. L’un mesurait environ sept mètres de large ailes déployées et l’autre neuf mètres de large. Tous deux appartenaient à l’espèce Thanatosdrakon amaru.

ptérosaures fossiles
Illustration d’un ptérosaure. Crédits : Leonardo D. Ortiz David
Brice Louvet

Rédigé par Brice Louvet

Brice est un journaliste passionné de sciences. Ses domaines favoris : l'espace et la paléontologie. Il collabore avec Sciencepost depuis près d'une décennie, partageant avec vous les nouvelles découvertes et les dossiers les plus intéressants.