in

Les 7 causes du retard chronique

Crédits : Arcaion / Pixabay

Vous connaissez probablement cette personne qui arrive toujours en retard à vos rendez-vous ou peut-être il s’agit de vous-même. Mais d’où vient ce retard systématique?

Selon la psychologue Alexandra Rivière-Lecart, même s’il ne s’agit pas d’une psychopathologie, c’est assurément un trouble comportemental. Elle explique : « Nous sommes en présence de personnes qui ne peuvent pas s’empêcher d’être en retard et dont le comportement a des impacts directs sur leur vie. Cela peut être pathologique ».

Certaines personnes arrivent cependant à être à l’heure pour certaines occasions, « mais uniquement lorsqu’il s’agit de rendez-vous administratifs qui n’impliquent pas de lien affectif », précise-t-elle.

1. La fatigue

Pour Alexandra Rivière-Lecart, la fatigue serait le plus souvent à l’origine des retards chroniques. Les retardataires seraient si fatigués qu’ils n’entendraient pas leur réveil et ainsi ne se lèveraient pas à l’heure.

2. Le désordre

Les personnes désordonnées sont régulièrement en retard justement parce qu’elles cherchent leurs chaussures ou leur veste assorties à leur tenue. Dans un appartement en désordre, cela peut durer un long moment.

3. Un manque d’affirmation de soi

Le retard chronique serait également l’expression d’un manque d’affirmation de soi. Ces personnes adoptent un comportement passif, c’est-à-dire qu’ils acceptent toute invitation, mais « y vont à reculons et sont donc en retard », comme l’explique Alexandra Rivière-Lecart.

4. Le désir

Selon Jean-Pierre Winter, psychanalyste, le retard d’une personne suscite le désir : « par son retard, la personne s’impose déjà, puisque, pendant qu’il attend, l’autre ne cesse de penser à elle ». Plus une personne est en retard, plus celle qui l’attend désire sa présence. Mais il peut s’agir là de narcissisme et de manque de respect.

5. Le pouvoir

Être en retard met la personne qui attend dans une situation d’inconfort : le retardataire devient alors le sauveur puisqu’il la libère de l’attente, selon les propos de Jean-Pierre Winter. Il peut s’agir alors d’un désir de puissance sadique.

6. La compensation

Parfois, quelqu’un de toujours en retard est en réalité désireux d’arriver à l’heure, mais son inconscient l’en empêche. La psychothérapeute Agnès Payen de la Garanderie avait un patient qui, à force d’entendre qu’il était prématuré, rétablissait un équilibre avec ses retards.

7. La peur

« Tant que l’on est dans l’attente, on est dans l’imaginaire. Dès que l’on passe à la réalité, il y a le vide », explique Agnès Payen de la Garanderie. Le retard permet de fuir une situation qui nous fait peur ou nous angoisse, comme une confrontation avec quelqu’un ou un échec possible. Selon les psychologues, « la mauvaise habitude du retard a souvent été prise durant la scolarité, première expérience de compétitivité pour l’enfant ».

Les retards chroniques sont source d’agacement pour l’entourage : après avoir cerné les causes de ces retards, une bonne gestion du temps et une compréhension de l’inconfort de l’autre aideront à y remédier.

Sources : Le Vif, Psychologies.