in

Séoul : des panneaux solaires sur tous les bâtiments publics d’ici 2022

Crédits : Pixabay

La Corée du Sud fait généralement partie des mauvais élèves asiatiques en termes de transition énergétique. Toutefois, un nouveau projet vise à installer des panneaux solaires sur tous les bâtiments publics de sa capitale, Séoul. Par ailleurs, cette mesure devrait également profiter à un million de logements !

Séoul se met au solaire

La dernière fois que nous évoquions la ville de Séoul, il était question d’un musée des sciences robotiques prévu pour 2022. À noter que cet établissement sera en partie construit par des robots ! Si l’innovation n’est pas un problème en Corée du Sud, la transition énergétique semble toutefois à la traîne dans ce pays. Comme l’explique Electrek dans un article publié le 14 novembre 2019, la Corée du Sud a décidé de mettre le paquet sur l’énergie solaire concernant sa capitale.

Le projet consiste à équiper de panneaux solaires tous les bâtiments publics de la ville mais également un million de logements ! L’objectif est de réduire les émissions de CO2 de plusieurs centaines de milliers de tonnes par an. L’initiative a d’ailleurs déjà débuté avec la mise en place d’un programme de location de panneaux solaires dédiés aux particuliers et avec des travaux effectués dans le stade de baseball de la ville, entre autres.

Fin 2018, The Korea Times annonçait déjà que ce 2022 Solar City Seoul Plan allait permettre à la capitale de produire 1 GW grâce à l’énergie solaire, un bon début !

séoul plan solaire energie
La capitale sud-coréenne a déjà bien avancé son “solar plan” !
Crédits : Seoul Metropolitan Government

Plus de solaire, moins de charbon et de nucléaire

Lors de la grève mondiale pour le climat en septembre 2019, les jeunes coréens se sont également mobilisés. D’une manière générale, la population se montre de plus en plus pressante concernant les questions liées à l’environnement. Le projet d’installation de panneaux solaires est donc une réaction du gouvernement. Ce dernier a surtout pris la décision de produire 35 % de son énergie au moyen de ressources renouvelables d’ici à 2040.

Évoquons également le fait que les centrales à charbon coréennes sont aujourd’hui très anciennes. Les moderniser engendrerait un investissement faramineux. La Corée du Sud a donc décidé de prendre au sérieux les questions de transition énergétique. Enfin, soulignons que la catastrophe nucléaire de Fukushima de 2011 a également pesé dans la recherche d’alternatives du gouvernement coréen.

Source

Articles liés :

L’éolien et le solaire deviendront plus avantageux que les centrales à gaz d’ici 2035

Énergie solaire : ils ont créé des “tournesols artificiels” qui se penchent vers la lumière

Pays-Bas : le plus imposant archipel d’îles solaires bientôt construit !