in

S’endormir après minuit altère dangereusement le comportement humain

Crédits : amenic181/iStock

Nous faisons tous l’expérience de lendemains difficiles après une nuit agitée. Seulement, la recherche continue d’explorer les conséquences d’une carence en sommeil profond durant la nuit circadienne. Or, des chercheurs américains ont déterminé les domaines dans lesquels cet éveil nocturne peut affecter notre quotidien à tous.

Une équipe de scientifiques américaine s’est penchée sur les effets liés aux troubles du sommeil impactant le comportement humain, notamment lors d’un éveil après minuit. Les données sur lesquelles a été bâtie l’étude ne manquent pas, la modernisation des civilisations incitant la population à veiller plus que de raison.

L’éveil après minuit induit une hausse du crime

Le groupe de scientifiques a supposé un lien entre l’altération du sommeil circadien et quatre comportements bien distincts. Les attitudes analysées ont été la violence, la consommation de substances psychotropes, la consommation de nourriture et les suicides et/ou automutilations.

Le rapport scientifique sous-tend que l’esprit humain subit des bouleversements neurophysiologiques lorsque le cerveau ne suit pas l’endormissement biologique. De plus, l’insomnie avancée engendre des angoisses nocturnes, entraînant des agissements irréfléchis ainsi qu’une instabilité mentale. Vous pouvez retrouver ce compte rendu dans la revue Frontiers.

émotion négative manque sommeil
Crédits : tommaso79/iStock

Par ailleurs, il s’avère que des études antérieures ont démontré un taux de suicide multiplié par trois entre minuit et six heures du matin. Sachez que notre horloge interne est réglée sur le mouvement astronomique journalier. Par conséquent, s’écarter du rythme circadien (l’alternance jour/nuit) peut déclencher de sérieux problèmes de santé.

De plus, la dopamine, une hormone liée entre autres au plaisir sexuel, est également responsable de l’agressivité. Ainsi, si sa sécrétion corporelle est mal régulée, l’état d’excitation résultant peut conduire à des accès de violence. Cela peut aussi provoquer la prise de certaines drogues qui décuplent l’action euphorisante de cette hormone.

On pourrait qualifier l’éveil après minuit d’effet « Gremlins ». Bien que ce terme puisse prêter à sourire, les dangers d’un endormissement tardif, surtout s’il est répété, n’en restent pas moins concrets. Mieux vaut donc écouter son corps lorsqu’il réclame un repos dûment mérité.

couple ordinateur sommeil
Crédits : vladans/iStock

Comment s’endormir plus efficacement ?

Tout d’abord, il est conseillé d’éviter les substances excitantes telles que la caféine et la théine après 17 heures. Le sport est également contre-indiqué le soir, ainsi que toute autre activité physique ou stimulation neurologique intense. Enfin, les écrans sont à proscrire peu de temps avant de se coucher. Effectivement, il est préférable d’empêcher une surenchère de dopamine qui entrave l’organisme dans son processus d’ensommeillement.

Des recherches ont confirmé qu’une douce lumière installée au sein de la chambre, même très faible, peut produire une influence négative la nuit. Néanmoins, d’autres chercheurs affirment que dormir à deux ou plus serait bénéfique au repos nocturne (sous couvert de partager son lit avec le ou les individus adéquats). Et fait étonnant, une société chinoise s’est lancée depuis peu dans l’aide aux personnes insomniaques en les promenant… à bord d’un bus.