in

Selon une étude, les chiens préfèrent les voitures électriques

chien voiture
Crédits : SbytovaMN / iStock

Il y a peu, une plateforme de vente et d’achat d’automobiles a publié une étude assez particulière. Il s’agissait de comprendre si les chiens étaient aussi à l’aise dans les voitures à moteur thermique que dans les véhicules électriques.

La première étude du genre

En voiture, les chiens aiment passer leur tête par la fenêtre, une habitude qui s’explique par leur système olfactif très développé. En effet, les chiens ont un nez contenant 300 millions de récepteurs olfactifs, contre seulement 5 millions pour les humains. De plus, la partie du cerveau responsable du traitement des odeurs est 40 fois plus grand chez les chiens. Ainsi, ces derniers sortent leur tête en voiture afin d’obtenir davantage de stimulations olfactives.

Mais qu’en est-il de leur confort ? En décembre 2022, la plateforme britannique CarGurus et l’Université de Lincoln (Royaume-Uni) ont tenté de déterminer dans quel type de véhicule les chiens étaient le plus à l’aise. Quatre voitures ont été utilisées durant l’étude : deux Genesis GV70s – une électrique et une Diesel et deux Volkswagen, la ID.3 (électrique) et la T-Roc (Diesel).

« Nous savons que la plupart des chiens voyagent en voiture à un moment donné de leur vie, sinon quotidiennement. Pourtant, à mesure que les véhicules électriques deviennent plus répandus chez les conducteurs, il n’y a eu jusqu’à présent aucune étude de leur effet sur les chiens » a déclaré Daniel Mills, professeur de médecine comportementale vétérinaire et principal meneur de l’étude publiée par CarGurus.

chien voiture
Crédits : CBCK-Christine / iStock

Des véhicules électriques plus confortables

Une vingtaine de chiens ont été évalués lors de leur présence dans les différents véhicules. Après l’entrée de l’animal dans l’habitacle, sa fréquence cardiaque a été mesurée après que le conducteur ait laissé tourné le moteur à l’arrêt durant deux minutes. Ensuite, le véhicule a effectué un trajet d’une dizaine de minutes avant de s’arrêter et de laisser tourner à nouveau le moteur durant deux minutes. Enfin, les chercheurs ont à nouveau mesuré la fréquence cardiaque du chien. Finalement, les meneurs de l’étude ont analysé les différences au niveau des fréquences cardiaques mais également le comportement des animaux. Aussi, il faut savoir que la moitié des chiens ont d’abord effectué un trajet en voiture électrique puis en voiture thermique, tandis que la seconde moitié a démarré avec un trajet en voiture thermique.

Selon les résultats, les chiens étaient couchés la plupart du temps lors de leur trajet en voiture électrique. En revanche, ils se relevaient plus souvent dans les véhicules thermiques. Les chercheurs ont également noté qu’un petit nombre de chiens semblaient bien moins nauséeux dans un véhicule électrique. Ceci a été démontré par des changements de comportement mais également par une réduction de 30 % de la fréquence cardiaque.

Il ne fait aucun doute que les chiens sont davantage dérangés par le bruit et les vibrations plus nombreuses dans les voitures thermiques. Cependant, les meneurs de l’étude voulaient vérifier une supposition concernant les véhicules électriques : les batteries peuvent générer des champs magnétiques de basse fréquence capables de perturber les chiens. Selon les résultats, la théorie en question a été invalidée.

Yohan Demeure

Rédigé par Yohan Demeure

Licencié en géographie, j’aime intégrer dans mes recherches une dimension humaine. Passionné par l’Asie, les voyages, le cinéma et la musique, j’espère attirer votre attention sur des sujets intéressants.