in

Selon Sea Shepherd, on mange encore du dauphin en France !

Crédits : Sea Shepherd sur Facebook

L’ONG a récemment dénoncé sur les réseaux sociaux une pratique qui ne devrait plus exister aujourd’hui. En effet, plusieurs dauphins dépecés pour être mangés ont été découverts sur des plages françaises.

Une découverte macabre

Les dauphins reviennent souvent dans l’actualité. Rien qu’en septembre 2019, deux études ont été publiées à propos de ces animaux. La première faisait état d’une importante contamination des dauphins à des polluants industriels de type mercure et PCB. La seconde révélait que les dauphins étaient touchés par la résistance aux antibiotiques, une résistance évidemment induite par les humains.

Cette fois, il est question d’une pratique qui ne devrait plus exister sur Terre et que Sea Shepherd a observé en France. Dans une publication sur Facebook du 13 janvier 2020, l’ONG a montré des photos horribles. Il s’agit de dauphins échoués sur une plage de Bretagne, dont certains ont été dépecés pour être mangés.

Comme l’explique un autre post, Sea Shepherd a exposé les deux dauphins dépecés devant la Tour Eiffel le 14 janvier 2020. Les militants ont profité de l’occasion pour déclarer qu’il s’agissait de deux femelles en pleine forme, dont la mort a été lente et douloureuse. Sea Shepherd a également rappelé que plus de 11 000 dauphins ont été tués dans le Golfe de Gascogne durant l’hiver 2018/2019.

dauphin dépecé mangé
Crédits : Sea Shepherd sur Facebook

« En France, on mange encore des dauphins »

Jusque dans les années 1970 en France, manger du steak de dauphin était une pratique courante. Ensuite, la loi a interdit de prélever et détenir tout ou partie d’un animal appartenant à une espèce protégée. Ainsi, manger du dauphin s’est marginalisé mais la pratique n’a visiblement pas disparu pour autant.

« Des recettes de dauphin piqué à l’ail circulent dans le milieu de la pêche comme cela nous a été rapporté par plusieurs sources. Un secret de polichinelle » a expliqué Sea Shepherd.

L’ONG a également dénoncé le gouvernement, désirant sans cesse se montrer rassurant, et a affirmé vouloir continuer ses patrouilles dans le Golfe de Gascogne. Par ailleurs, il faut savoir qu’un grand nombre de ces animaux sont pris accidentellement dans les filets de pêche. Certains pêcheurs les relâchent mais d’autres les dépècent et les mangent. Sea Shepherd sait également depuis longtemps que des marins français ou étrangers vont même jusqu’à tirer au fusil sur les dauphins !

Articles liés :

France : des dizaines de dauphins échoués sur les plages de l’ouest du pays

Les touristes ont désormais interdiction de nager avec les dauphins en Nouvelle-Zélande

Ouverture d’un sanctuaire en Grèce pour les dauphins sauvés de la captivité