in

Selon Elon Musk, Neuralink pourra streamer de la musique dans le cerveau !

Crédits : HypnoArt / Pixabay

Il y a peu, Elon Musk évoquait sur Twitter quelques avancées concernant le projet Neuralink. Depuis la création de cette société, il est question d’une interface cerveau-machine, autrement dit une puce implantée dans le cerveau. Or, le patron de SpaceX a indiqué que le système pourra streamer de la musique dans le cerveau humain !

De la musique directement dans le cerveau

Fondée en 2016, Neuralink est une start-up de nanobiotechnologie qu’Elon Musk avait dévoilée un an plus tard. L’objectif de cette société est d’augmenter les capacités humaines de plusieurs manières. Officiellement, il s’agit de faire face à la montée de l’intelligence artificielle en améliorant les performances liées à la mémoire, aux capacités intellectuelles ou encore à la transmission de pensée sans l’utilisation de la parole. Après de long mois de silence, la société a refait parler d’elle une première fois en avril 2018, puis à nouveau en juillet 2019 lorsque Elon Musk évoquait l’implantation des premières interfaces dans le cerveau humain dès 2020.

Sur Twitter le 20 juillet 2020, Elon Musk a répondu à plusieurs questions des internautes. Et celui-ci a affirmé que Neuralink pourra streamer de la musique dans le cerveau des utilisateurs !

En réalité, Elon Musk a répondu par un simple “oui” à la question suivante : « Si nous implémentons Neuralink – pouvons-nous écouter de la musique directement à partir de nos puces ? » Si ceci devient réalité, il s’agira alors d’une alternative aux actuels casques, dont les plus évolués intègrent le principe de conduction osseuse. Rappelons que ces derniers font vibrer la boîte crânienne de l’utilisateur afin que celui-ci entende un son inaudible de l’extérieur.

musique casque conduction osseuse
Streamer de la musique directement dans le cerveau, une fonctionnalité bien plus impressionnante que le principe de conduction osseuse ! Crédits : Mohammed sahid Manik / Wikipédia

Aider les patients Alzheimer

Elon Musk a également répondu à une seconde question. Un internaute désirait savoir si sa puce allait pouvoir stimuler la libération d’hormones à son avantage. Dans le cas où une telle fonctionnalité devienne possible, celle-ci permettrait par exemple de réduire l’anxiété, venir à bout des troubles du comportement et donc, améliorer la concentration. Rien n’est impossible selon Elon Musk, qui espère également que Neuralink apportera de l’aide aux patients notamment touchés par les maladies d’Alzheimer et de Parkinson.

Selon le patron de SpaceX, une grande mise à jour du projet Neuralink sera présentée le 28 août 2020. C’est la première fois que l’entreprise dévoilera plus en profondeur les détails de son projet, ainsi que ses avancées. Rappelons tout de même qu’il est question d’implanter des électrodes filiformes directement dans le cerveau humain. Les premiers à en bénéficier seront les patients atteints de lésions cérébrales graves. Toutefois, il est bel et bien question d’un développement plus vaste du projet.