in

Selon deux études, les conditions nécessaires à la vie sont réunies sur la lune Encelade

Crédits : NASA/JPL-Caltech

Nous savions déjà qu’Encelade possédait un océan. Deux études révèlent désormais qu’elle a aussi une activité hydrothermale, ce qui la rendrait propice à la vie.

Encelade est remarquable. Nous savions qu’elle abritait un océan mais deux études révèlent que la belle réunirait les conditions nécessaires à l’apparition de la vie : une activité hydrothermale, qui sur Terre donne naissance à un écosystème spécifique. Mieux encore, on aurait détecté la présence de méthane…

Ces infos nous parviennent de Cassini, en orbite autour de Saturne depuis plus de dix ans. En utilisant l’analyseur de poussières cosmiques de Cassini, les scientifiques ont découvert de petits grains riches en silicium en orbite autour de Saturne, ce qui les distingue des particules de glace d’eau qui composent la plus grande partie des poussières environnant la planète géante.

Selon les scientifiques, il s’agirait de grains de dioxyde de silicium formés sur Encelade. En effet, lorsque l’eau chaude dissout le roc à l’intérieur de la petite lune, les particules s’élèvent alors dans l’océan souterrain, jusqu’à ce qu’ils soient en contact avec de l’eau plus froide, se condensant en « nano-grains », qui seront ensuite projetés dans l’espace par les geysers. L’ensemble de ces éléments serait donc la preuve d’une activité hydrothermale sur Encelade.

Représentation artistique / ©NASA/JPL-Caltech
Représentation artistique // Crédits : NASA/JPL-Caltech

Mais ce n’est pas tout, dans les sources hydrothermales terrestres, les micro-organismes se nourrissent principalement de méthane, présent en grande quantité sur Encelade. Il y a quelques semaines, une équipe de l’Université du Texas à San Antonio avait montré la présence de ce gaz organique dans l’atmosphère de la lune de Saturne. Et il aurait lui aussi pour origine les couches géologiques situées sous la glace d’Encelade. Tous les ingrédients semblent donc réunis pour qu’une vie ait pu y apparaître et s’y maintenir.

Encelade se place donc en tête de liste des mondes potentiellement habités de notre système solaire, rien que ça…

Sources : Nasa, NatureS & A

– Crédits photo : JPL/Nasa