in

Séisme en Californie : quand le prochain Big One se produira-t-il ?

faille sans andreas
Crédits : Doc Searls / Flickr

Depuis quelques années déjà, les californiens s’attendent au prochain grand tremblement de terre qui secouera leur région. Or, la question de savoir quand celui-ci se produira revient assez souvent au sein de la communauté scientifique.

Dans l’attente du prochain Big One

Le terme « The Big One » désigne un grand tremblement de terre ayant lieu en Californie une fois tous les 150 à 200 ans environ. Alors que l’humanité est incapable de prédire l’arrivée des séismes avec précision, même la fréquence du Big One est difficilement définissable. En effet, les deux derniers tremblements de terre majeurs dans la région ont eu lieu près de Los Angeles en 1857 (magnitude de 8,3) et près de San Francisco en 1906 (7,8).

Sur sa plateforme Web, l’Institut d’études géologiques des États-Unis (USGS) explique baser ses estimations sur le taux de glissement à long terme au niveau de la célèbre faille de San Andreas ainsi que sur l’importance du décalage sur la faille résultant du séisme de 1906.

Rappelons au passage que la faille de San Andreas – cartographiée par un drone en 2018 – est une véritable particularité géologique. Il s’agit en réalité d’un système de failles comprenant de nombreuses failles individuelles, comme celles de Hayward et de Puente Hills. Le système parcourt une distance d’environ 1 200 km, marquant la jonction entre deux plaques tectoniques : les plaques pacifique et nord-américaine.

faille sans andreas
Crédits : USGS

Des prévisions toujours très approximatives

Au début des années 2000, des chercheurs ont estimé que le prochain Big One pourrait se produire avant 2032 avec une probabilité de 62 %. Le mouvement de la Californie vers le nord-ouest provoque une accumulation de forces tectoniques entre les plaques, générant avec le temps un relâchement de ces mêmes forces. Or, cela se traduit par un mouvement rapide et violent de la croûte terrestre de 5 à 10 m.

Toutefois, la communauté scientifique pense aujourd’hui qu’en raison du temps nécessaire pour l’accumulation d’un glissement égal à un décalage de six mètres, la probabilité qu’un tel séisme se produise dans les trente prochaines années serait de seulement 2 %. Pour les experts, la baie de San Francisco est davantage en proie à des séismes plus modérés – d’une magnitude de 7 environ.

Alors que les prévisions restent toujours très approximatives, les californiens se préparent régulièrement au désastre. En effet, la population participe chaque année au « Great ShakeOut », une sorte de répétition générale. Cet événement mobilise à la fois les copropriétés, les écoles et les entreprises, entre autres. Par ailleurs, la Californie – tout comme le Japon – a instauré il y a déjà longtemps des normes de résistance aux séismes en matière de construction faisant partie des plus strictes au monde.

Yohan Demeure

Rédigé par Yohan Demeure

Licencié en géographie, j’aime intégrer dans mes recherches une dimension humaine. Passionné par l’Asie, les voyages, le cinéma et la musique, j’espère attirer votre attention sur des sujets intéressants.