in

Quel est le secret de ce petit village italien qui compte plus de 10% de centenaires ?

Crédits : iStock

En Italie, un petit village nommé Acciaroli, un petit port de pêche entre mer et montagne situé au sud de Naples, est le théâtre d’une longévité extraordinaire pour de nombreux habitants. Des chercheurs se sont penchés sur ce phénomène, et expliquent ce qui fait la particularité des habitants d’Acciaroli.

Environ 700 habitants composent le petit village d’Acciaroli, en Italie. Sur ces 700 habitants, début septembre, on comptait pas moins de 81 centenaires. Une longévité exceptionnelle propre aux habitants de ce village qui a poussé des chercheurs américains et italiens à mener, durant six mois, une étude pour tenter de comprendre, et surtout d’identifier les facteurs à l’origine de cette belle particularité. Ils ont ainsi pu conclure que, si une alimentation méditerranéenne et une activité physique et sexuelle profitent aux habitants, un facteur génétique entre également en compte.

Ce sont les chercheurs de l’université de San Diego, en Californie et leurs confrères de l’université La Sapienza, à Rome, qui ont réalisé cette longue étude faite d’analyses sanguines poussées (ADN, métabolisme, etc), de contrôles cardiaques et neurologiques. Si l’alimentation et le mode de vie (pratiquer chaque jour une activité physique telle que la marche ou le jardinage, avoir une activité sexuelle, et manger en proportions raisonnables des produits sains), sont au programme de nos personnes âgées italiennes, l’étude a également mis en évidence le fait qu’un biomarqueur soit étrangement peu présent dans leurs organismes.

Il s’agit de l’adrénomédulline, un vasodilatateur (substance qui dilate les vaisseaux sanguins) qui est présent « de façon beaucoup plus réduite chez les sujets étudiés, et semble agir comme un puissant facteur de protection, en favorisant le développement optimal de la microcirculation« , la circulation sanguine capillaire, affirment ces chercheurs américains et italiens dans un communiqué. D’autre part, « des métabolites (petites molécules) présents dans leur organisme pourraient influencer positivement sur la longévité et le bien-être des centenaires du Cilento » ajoutent les chercheurs.

capture 2016-09-07 à 12.28.04
Crédits: Google Maps

Source