in

Sécheresse : un trou géant s’est formé dans l’ouest iranien !

Iran - Crédits : Capture YouTube / The France 24 Observers

Un trou géant d’un kilomètre carré s’est formé dans l’ouest de l’Iran, un pays frappé par la sécheresse depuis un demi-siècle. Il s’agirait là de d’une preuve de la dégradation des nappes phréatiques, ce qui inquiète les experts et les habitants.

Le 19 août 2018, les habitants du village Kerdabad situé dans la province de Hamadan (Iran) ont été témoins d’un spectacle incroyable et source d’inquiétude. Un trou géant est apparu dans le sol, d’une superficie d’un kilomètre carré et d’une profondeur d’environ 60 mètres !

Les images du trou ont été immortalisées dans une vidéo visible en fin d’article. Celui-ci s’est formé à quelques kilomètres à peine du village abritant 2000 âmes, mais également assez proche d’une autoroute et d’une centrale thermique. Selon certains témoignages recueillis par France 24, le trou s’est formé quasi instantanément dans un tourbillon de poussière.

La peur est présente chez les villageois de la région, qui craignent qu’un trou se forme chez eux. Pourtant, il ne s’agit pas de la première fois que ce phénomène se produit dans la zone : en 20 ans, pas moins de 13 trous se sont formés. En 2010, une étude traitait de l’occurrence de la formation de ces trous dans la province de Hamadan. Jusqu’à aujourd’hui, aucune ville ou village n’ont été impactés par ces événements. En revanche, il y aurait dans tout le pays pas moins de 90 trous géants – preuve que le risque est bien réel.

Amir Shemshaki, de l’agence nationale du Relevé géologique et de l’exploration minérale en Iran, évoque l’effondrement de larges cavités souterraines dans des couches sédimentaires composées de calcaire (ou de calcium). Les glissements de terrain et les inondations en sont les causes naturelles.

En revanche, il existe bel et bien des causes humaines, et celles-ci sont liées à l’agriculture. La compagnie des eaux de la province de Hamadan a indiqué qu’il existait pas moins d’un millier de points d’eau illégaux servant à l’irrigation des cultures, ce qui fragiliserait le sol.

L’Organisation météorologique d’Iran a déclaré que 90 % du territoire est en état de sécheresse, une situation qui s’est installé durant une cinquantaine d’années, bien que les niveaux varient d’une région à l’autre. Pendant ce temps, l’Iran aurait consommé près de 70% de ses ressources d’eau souterraines.

Source

Articles liés :

La sécheresse a-t-elle eu raison du peuple maya ?

En Europe, l’ampleur et l’intensité des sécheresses s’accentueront dans les prochaines décennies

Voici l’arbre le plus résistant à la sécheresse !