in

Sécheresse et canicules : “Ça devient sacrément préoccupant”, estime une hydrologue

Crédits : iStock

Une hydrologue française a récemment déclaré que les épisodes de sécheresse et de canicule étaient de plus en plus préoccupants dans notre pays. La spécialiste évoque notamment un stress hydrique très important concernant la végétation et un danger concernant les nappes souterraines.

Une situation préoccupante

Ce 22 juillet 2019, l’hydrologue Emma Haziza a été interrogée par France Info. L’intéressée, également présidente du centre de recherche privé Mayane, a évoqué la sécheresse en France. Ceci arrive d’ailleurs à point nommé puisqu’un second épisode caniculaire s’installe cette semaine en France avec déjà 59 départements placés en vigilance orange.

Il faut savoir que cette canicule sera un peu différente de celle de la fin du mois de juin. L’experte estime que la situation est très préoccupante. À certains endroits, les températures avaient atteint les 46 °C et certaines canopées (étage supérieur de la forêt) ont entièrement brûlé. Emma Haziza indique également que de nombreuses végétations ont subi un stress hydrique.

canicule température
La seconde vague de canicule de l’été 2019.  Crédits : Wxcharts.com.

Les nappes souterraines mises à mal

« Clairement, la canicule est un paramètre aggravant dans le cadre d’une sécheresse. Une sécheresse se met en place par déficit pluviométrique. Donc effectivement, on a des pluies qui sont absentes depuis un certain temps et surtout d’année en année, on a ce déficit qui se creuse puisqu’on a des nappes souterraines qui sont de plus en plus sollicitées », explique la chercheuse.

D’ailleurs, les nappes souterraines sont davantage vulnérables à chaque nouvelle canicule. Des niveaux de plus en plus plus bas sont atteints et comme il ne pleut pas ou peu, celles-ci ont du beaucoup de mal à se recharger. Elles deviennent donc très fragiles.

La France devient-elle un désert ?

Emma Haziza rappelle que depuis 2014, la sécheresse prend de l’ampleur chaque année. L’exemple de la Loire a été donné ou encore celui du Rhin, qui a déjà pu être traversé à pied par le passé lors d’une extrême sécheresse ! Il semble également que ces épisodes de sécheresse et de canicule se rapprochent davantage de ce que l’on peut observer dans les milieux arides.

La spécialiste indique qu’il va falloir repenser la société à différents niveaux. Puisqu’il s’agit d’impacts vraisemblablement globaux, il sera question – le plus vite possible de repenser la façon de construire (et d’habiter) ainsi que les modes agricoles. Dans tous les cas, il faudra rapidement apporter des solutions aux territoires les plus vulnérables à la sécheresse.

Source

Articles liés :

En Europe, l’ampleur et l’intensité des sécheresses s’accentueront dans les prochaines décennies

En 2050, le climat de Paris sera comme celui de Canberra aujourd’hui

Canicule : en ville, un arbre mature = 5 climatiseurs ?