in

Se marier avant la fin des études augmenterait le risque d’obésité

Crédits : Pexels / Pixabay

Une étude américaine suggère que les couples devraient se marier après leur cursus universitaire sous peine de voir leur corps se détériorer et même de devenir obèses. Un mariage validé avant la fin des études favoriserait les risques liés au surpoids chez les couples.

L’étude a été publiée dans le Journal of Health and Social Behaviour N° 56 de juin 2015. Elle a été menée en collaboration par des sociologues venant des universités du Michigan, de Caroline du Nord, du Colorado et de Birmingham en Alabama.

Ces recherches ont impliqué 14 000 adolescents américains âgés de 11 à 19 ans suivis jusqu’à l’âge de 28 ans, faisant partie d’une étude nationale baptisée National Longitudinal Study of Adolescent Health (Add Health) débutée en 1995 avec le premier échantillon représentatif de jeunes gens. Tous les participants ont chacun été interrogés au moment de leurs 28 ans environ, en 1995, 1996, 2001, 2002, 2006, et 2007.

Les chercheurs ont ensuite simplement comparé l’Indice de Masse Corporelle (IMC) des participants avant et après leur diplôme puis noté leur date de mariage. Certains d’entre eux ayant un IMC à 30 ont été considérés comme obèses. La conclusion apportée est la suivante : un mariage célébré avant l’obtention d’un diplôme universitaire augmente de 50 % le risque de devenir obèse, contrairement à un mariage qui aurait lieu après les études.

Plusieurs hypothèses viennent étayer la conclusion des scientifiques. Premièrement, les jeunes couples mariés mangeraient en grande quantité, et feraient moins d’activité physique. En comparaison avec les maries diplômés, les mariés non diplômés auraient plus de mal à résoudre les soucis du quotidien, moins armés face aux changements de la vie liés au mariage, ils auraient développé moins de connaissances, n’ayant finalement pas les moyens de faire tomber les barrières qui les empercheraient de faire du sport ou de manger de façon plus saine. De plus, les couples mariés avant la fin des études prennent des habitudes qui s’ancrent fortement dans le comportement des individus :

« Notre recherche suggère que les gens qui obtiennent leur diplôme après s’être mariés auraient mis en place des habitudes d’exercice et d’alimentation qui sont plus difficiles à changer plus tard », explique l’équipe de chercheurs.

L’aspect financier joue également son rôle. En effet, les couples diplômés avant mariage ont généralement dans la vie active des revenus plus élevés que les non-diplômés. Ainsi, ils peuvent avoir accès plus facilement à la pratique d’un sport puis à une alimentation plus saine, qui est, nous le savons, plus onéreuse.

Sources : Journal of Health and Social Behaviour – Futura Sciences