in

Se brosser les dents dans l’obscurité pourrait aider à s’endormir plus vite

Crédits : Collusor/Pixabay

Un neuroscientifique de l’Université d’Oxford (Royaume-Uni) l’affirme, pour s’endormir plus vite, il est préférable de se brosser les dents dans l’obscurité. En cause, les lumières artificielles des salles de bain qui poussent le corps humain à résister à la fatigue.

On le sait, le bien-être va de pair avec une bonne qualité de sommeil qui est une fonction capitale. « Chez l’être humain, le sommeil occupe 36 % de la vie, il est donc très important », déclarait Russel Foster, professeur de neurosciences de l’Université d’Oxford, au cours d’une conférence à la Royal Society à Londres. Une mauvaise qualité de sommeil peut avoir des répercussions sur la santé, réduisant les capacités cognitives, et augmentant notamment le risque d’obésité, de diabète, de cancer ou encore de maladie mentale.

Si l’ensemble des êtres vivants a appris au fil des temps à rythmer sommeil et éveil en fonction de la lumière du Soleil, les êtres humains ont eux modifié ce rythme avec les ampoules et la lumière artificielle, rendant celle-ci disponible à tout moment. Mais cette lumière artificielle a pour effet la perturbation de la production de mélatonine, les hormones responsables du sommeil.

Pour Russell Foster, professeur de neurosciences de l’Université d’Oxford au Royaume-Uni, il suffirait donc de se brosser les dents dans l’obscurité avant le coucher pour permettre de s’endormir plus vite et d’améliorer la qualité de sommeil. En effet, les lumières artificielles de nos salles de bain, souvent intenses, stimulent notre organisme et par conséquent retardent le sommeil. « De nos jours, la plupart des gens ont pris l’habitude de réduire la luminosité dans la soirée, mais lorsqu’elles vont dans la salle de bains avant de se coucher, l’intensité lumineuse est trop importante et réveille donc le corps par conséquent. Cela trompe le cerveau qui envoie alors au corps de l’énergie pour l’aider à résister à la fatigue, ce qui excite l’organisme et l’empêche donc d’avoir envie de dormir lorsqu’on se couche quelques minutes après » explique le professeur Foster.

Source : The Telegraph