in

Des scientifiques vont séquencer le génome de Leonard De Vinci pour comprendre son génie

Crédits : iStock

Mieux connaître le mode de vie, l’alimentation, l’apparence physique et le génome de Léonard de Vinci, tel est l’objet du projet baptisé “Leonardo Project”, lancé par un groupe de chercheurs qui vont ainsi tenter de séquencer le génome du génie.

Décédé en mai 1519 à l’âge de 67 ans, Leonard de Vinci continue de fasciner et sa marque laissée sur le temps reste indélébile. Ses mystères aussi. Ainsi, un groupe de chercheurs internationaux va tenter d’en apprendre plus sur l’inventeur et peintre de génie pour connaître son mode de vie, mais également pour comprendre ses talents, sa créativité.

Pour ce projet, il s’agit alors de parvenir à séquencer le génome de Leonard de Vinci, notamment à travers ses peintures, puisqu’il était réputé pour peindre avec ses doigts, et qu’on sait désormais que l’ADN peut être préservé pendant des siècles, voire plus. “De plus en plus de techniques sont mises au point pour récupérer l’ADN de personnes qui ont touché des choses. Je pense aussi qu’il y a une possibilité de matériel biologique à l’intérieur de peintures… Le défi serait effectivement d’obtenir ce matériel sans endommager l’œuvre d’art” explique Rhonda Roby, une généticienne impliquée dans le projet.

Les chercheurs espèrent par ce biais retrouver des cellules de l’épiderme encore enfouies sous les couches de peinture, pour pouvoir recomposer le génome du père de La Joconde. Et en savoir plus, espèrent-ils, sur son mode de vie, ses habitudes alimentaires et sportives, son apparence physique, mais aussi sur son talent et sa créativité.

Capture d’écran 2016-05-10 à 11.53.43

Retrouver cet ADN mélangé aux couleurs pourrait permettre aux chercheurs d’authentifier les restes du peintre enterrés dans la chapelle du château d’Amboise, dont l’authenticité reste à confirmer. Le cas échéant, les scientifiques expliquent dans la revue Human Evolution qu’ils espèrent alors pouvoir les comparer aux ossements de la famille Vinci découverts dans les sols d’églises italiennes, à Milan pour sa mère ou encore à Florence pour d’autres membres de sa famille, pour tenter de reconstruire l’arbre généalogique du génie.

Les résultats de toutes ces recherches devraient être annoncés en mai 2019, à l’occasion du 500ème anniversaire de la mort de Leonard de Vinci.

Source : sciencenewshub