in

Des scientifiques détectent pour la première fois des tremblements de terre profonds

Crédits : skeeze / Pixabay

Des scientifiques étudiant les tremblements de terre au Japon ont déclaré jeudi avoir détecté une secousse profonde pour la première fois au monde, et ont réussi à localiser son emplacement, au niveau d’une tempête lointaine.

Les résultats, publiés dans la revue “Science” pourraient aider les experts à en apprendre davantage sur la structure interne de la Terre et à améliorer la détection des tremblements de terre et des tempêtes océaniques. La dépression ayant provoqué ces tremblements a frappé entre le Groenland et l’Islande et a été qualifiée de “bombe météorologique”, par sa puissance qui s’est traduite par de nombreux groupes de vagues ayant battu le fond de l’océan, et par la pression atmosphérique particulièrement basse en son centre.

En utilisant les équipements sismiques qui détectent généralement les mouvements de la croûte terrestre lors séisme sur la terre et sur le fond marin, les chercheurs ont trouvé quelque chose qu’ils n’avaient jamais détecté avant, des mouvements connus sous le nom d’onde S, des tremblements très faibles.

Un autre type de tremblement, connu sous le nom ondes P ou onde primaire, peut être détectée lors des ouragans. Les ondes P se diffusent rapidement, et les animaux peuvent souvent les sentir juste avant qu’un tremblement de terre frappe. Les ondes S, ou ondes secondaires, sont insaisissables, plus lentes, et ne se déplacent que dans la roche, pas le liquide.

Credit: Kiwamu Nishida and Ryota Takagi
Credits: Kiwamu Nishida and Ryota Takagi / Science

En utilisant près de 200 stations de l’Institut national de recherche pour les sciences de la Terre et de la prévention des catastrophes, à Chugoku un quartier du Japon, les chercheurs Kiwamu Nishida et Ryota Takagi ont “détecté avec succès non seulement des ondes P, déclenchées par une tempête importante dans l’Atlantique Nord, mais aussi des ondes de types S”, “Cette découverte marque la première fois où les scientifiques ont détecté une onde de type S.”. En effet, ces ondes sont extrêmement faibles, et comprises dans la gamme de fréquences allant de 0,05 à 0,5 Hz seulement.

La découverte “donne aux sismologues un nouvel outil pour étudier la structure profonde de la Terre”, ont déclaré Peter Gerstoft et Peter Bromirski de l’Université de Californie à San Diego. En apprendre davantage sur les ondes S pourrait “faire avancer notre compréhension de la croûte plus profonde et de la structure du manteau supérieur de la Terre.”

Source