in

Les scientifiques découvrent l’arbre tropical le plus haut du monde

Credit Greg Asner / Carnegie Institution for Science

Une équipe de chercheurs vient d’annoncer la découverte de l’arbre tropical le plus haut du monde qui culmine à 94,1 mètres. Un arbre imposant enraciné à Bornéo qui vient éclipser le précédent record.

C’est une salve de records, plus précisément. Oui, car en plus de nous dénicher l’arbre tropical le plus haut du monde, la recherche aura également identifié les 49 poursuivants, chacun de ces arbres dépassant les 90 mètres de hauteur soit une cinquantaine de records en un seul trait. Pour avoir une idée de la taille de ces arbres, dites-vous que le plus grand pourrait contenir la longueur de six cachalots alignés de la tête à la queue.

« Je fais ça depuis 20 bonnes années maintenant et je dois dire que ce fut l’une des expériences les plus émouvantes de ma carrière », se réjouit l’écologiste Gregory Asner de la Carnegie Institution for Science à l’Université de Stanford. « Cet arbre tropical et les 49 autres finalistes sont des expressions vraiment phénoménales de la toute-puissance de la nature ».

Une découverte impressionnante qui intervient quelques mois seulement après qu’une autre équipe de l’Université de Cambridge (Royaume-Uni) ait fait la manchette avec la découverte d’un arbre tropical mesurant 89,5 mètres dans le bassin de Maliau, une réserve située dans la région de Sabah en Malaisie.

Les chercheurs ont identifié la hauteur des arbres avec un appareil à laser appelé LiDAR (Light Detection and Ranging). Plus de 500 000 tirs laser par seconde sont tirés de la partie inférieure du plan fournissant ainsi une vue très détaillée en 3D de la canopée depuis le sol. Les chercheurs traitent ensuite les données numériquement. Une carte hyperdétaillée de la forêt en ressort alors. Ces données en main, Asner et son équipe sont ensuite retournés au-dessus de la zone par hélicoptère « et il était là, fièrement dressé au-dessus du reste de la canopée » :

Greg Asner / Carnegie Institution for Science
[/media-credit] Crédits: Greg Asner / Carnegie Institution for Science

L’arbre ayant été observé à distance, les scientifiques n’ont pas eu l’occasion d’identifier formellement son espèce, mais il est susceptible d’appartenir au genre Shorea qui englobe près de 200 espèces d’arbres de la forêt tropicale indigène en Asie du Sud. Mais bien que sa hauteur soit folle, cet arbre des tropiques n’est pas le plus grand arbre du monde du monde. Plusieurs séquoias de Californie (Sequoia sempervirens) ont été mesurés à plus de 115 mètres de hauteur et font ainsi de l’ombre à notre Shorea.

Taille mise à part, ce travail met en évidence le besoin urgent de protection des forêts primaires. Les données récoltées et les cartes détaillées qui en ressortent permettront établir les priorités de conservation.

Source