in

Science-Fiction : ce court-métrage nous plonge dans un futur ou l’espace est à portée de main

Le court-métrage est un exercice dont l’approche est souvent très différente du film au format classique. Le résultat qui en découle est très souvent étonnant et c’est justement le cas pour ce court-métrage fascinant !

Tout comme de nombreuses autres œuvres, cette création sera présentée lors du prochain Independent Festival of Creative Communication (IFCC) qui se déroulera en Croatie du 29 mai au 3 juin 2017. Ce festival est dédié aux indépendants du cinéma et du jeu vidéo.

Le court métrage en question a été créé par le designer et artiste 3D Sava Zivkovic, originaire de Serbie. Accompagné de son équipe, ce diplômé de l’Université des Arts de Belgrade et passionné de films d’animation multiplie les projets.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le film d’une durée d’environ six minutes laisse perplexe. Plutôt sombre, ce dernier met en scène un solitaire voyageur de l’espace multipliant les zones explorées à la recherche de quelque chose d’inconnu pour le spectateur, mais pas pour le héros. À première vue, l’histoire se déroule dans un futur où les véhicules volants semblent être la norme sur Terre et l’humanité semble avoir atteint un niveau technologique très élevé comme en témoigne le vaisseau dans lequel le héros voyage ou encore la manière dont se dernier se déplace : en « switchant » de planète en planète, ces dernières offrant par ailleurs de magnifiques paysages.

Sur la page Behance dédiée à sa dernière création, l’intéressé explique :

« Toujours dans l’optique science-fiction, nous avons pris la décision d’éviter les images de l’Espace et d’utiliser à la place le voyage interdimensionnel pour notre exploration, ce qui nous a permis de nous concentrer uniquement sur le paysage.

Comme la trame de l’histoire du voyage de notre héros est cyclique, nous avons utilisé l’imagerie circulaire durant tout le film, comme représenté dans l’artefact extraterrestre que recherche notre personnage, l’interface du vaisseau et la plateforme du hangar, cela sert de dernière transition entre le monde ordinaire et le monde extraordinaire. »

À la fin du court métrage, le spectateur se pose de nombreuses questions, la première étant incontestablement : « Quelle est cette interface extraterrestre ? »

Voici le court métrage qui sera présenté lors du prochain Independent Festival of Creative Communication (IFCC) :

Sources : BehanceFilm ShortageUberGizmo