in

Savez-vous dans quelle langue pleurent les bébés ?

Crédits : Pexels

Des chercheurs allemands ont enregistré les pleurs des nouveaux-nés. L’objectif ? Déterminer si ces mêmes pleurs changent d’une langue à une autre. Ces recherches pourraient bien servir à repérer les bébés ayant des problèmes d’audition.

Un demi-million d’enregistrements

Le Dr. Kathleen Wermke est une spécialiste du langage à l’Université de Wurtzbourg (Allemagne). En 2009, elle et son équipe avaient mené une première étude prouvant que les bébés reproduisent la mélodie de la langue parlée par leurs parents. Dans un article paru le 14 novembre 2019, le New York Times fait état d’une nouvelle étude menée par la même équipe.

Cette fois, il est question d’un fichier d’environ un demi-million d’enregistrements de pleurs de bébés ! Selon Kathleen Wermke, ces enregistrements viennent des quatre coins du monde, et parfois de pays tels que le Cameroun ou encore la Chine. L’objectif de ces recherches est de comprendre le développement des cris des bébés au cours des premiers mois. Il s’agit également de déterminer comment ces pleurs laissent progressivement place aux premiers mots.

Il faut savoir que l’acquisition du langage commence dès la grossesse. En effet, le fœtus entend déjà le rythme et la mélodie de la voix de sa mère (prosodie). L’enfant à naître utilise ces indicateurs afin de se familiariser avec les sons provenant de son entourage. Selon les chercheurs, les pauses entre chaque phrase ainsi que les intonations sont reproduites par les nouveaux-nés bien avant de savoir parler.

bebe ecoute de la musique classique effet Mozart
Crédits : Pixabay

Aider au développement de l’enfant

Chez certains bébés, ce développement prend du temps et c’est ici que le fait d’identifier la langue des pleurs peut être utile. Ainsi, un modèle de développement type pourrait être élaboré pour chaque langue. Par ailleurs, ceci pourrait favoriser la détection rapide de problèmes chez l’enfant, concernant notamment l’audition.

Enfin, les chercheurs conseillent également aux parents d’accompagner ce développement en passant du temps avec bébé, l’écouter, lui chanter des chansons, sans oublier une bonne dose de tendresse. Quand aux pleurs, ils estiment que, quelle que soit la langue du bébé, imiter le cri du loup serait une bonne méthode pour le calmer. À vérifier !

Il y a quelques mois, nous évoquions une intelligence artificielle capable de déchiffrer les pleurs des bébés. Il n’était pas question de déterminer la langue des pleurs mais de mieux comprendre leur raison. Les chercheurs avaient identifié des modulations communes propres à une raison en particulier. Cinq catégories de pleurs ont ainsi été déterminées : changement de la couche, besoin de manger, inconfort, envie de dormir et besoin d’attention.

Articles liés :

Pourquoi les bébés pleurent-ils dans les avions et comment les calmer ?

Le comportement de la mère influence le système hormonal du bébé

Il y a 3 000 ans, des bébés buvaient déjà du lait animal dans des “biberons”