in

Savez-vous comment le savon et l’alcool parviennent à détruire le Covid-19 ?

Crédits : NIAID

Bien se laver les mains (régulièrement et de façon efficace) est l’une des plus importantes mesures d’hygiène en matière de prévention contre le coronavirus Covid-19. Si le savon est un bon moyen de détruire le virus, les gels hydroalcooliques sont également très efficaces. Ces deux produits s’y prennent différemment mais parviennent finalement au même objectif.

Deux stratégies pour se protéger

Depuis le début de l’épidémie de Covid-19, il est très souvent rappelé la nécessité de se laver les mains. Non seulement il s’agit de l’endroit le plus sale du corps, mais surtout le risque de contamination est élevé. En touchant une surface infectée avant de porter ses mains au visage, le coronavirus peut s’introduire dans l’organisme et plus précisément dans les voies respiratoires.

Il y a environ un mois, nous évoquions les conseils de Michelle Sconce Massaquoi, doctorante en microbiologie à l’Université de l’Oregon (États-Unis). L’intéressée indiquait deux stratégies : le lavage au savon ou l’utilisation de produits contenant un agent antibactérien (gels hydroalcooliques).

Rappelons au passage le protocole à respecter pour le lavage des mains au savon :

– Bien se mouiller les mains avec de l’eau propre
– Appliquer du savon et frotter tous les recoins des mains (paumes, dos, ongles, jusqu’aux poignets) durant 30 secondes
– Rincer les mains avec de l’eau propre
– Sécher les mains avec une serviette en papier propre (ou à l’air libre)

lavage mains hygienne
Qu’il s’agisse de savon ou de gel hydroalcoolique, il est indispensable d’avoir une hygiène irréprochable au niveau des mains. Crédits : JKerner / Pixabay

Comment le savon et l’alcool tuent le coronavirus ?

Rappelons tout d’abord que le coronavirus Covid-19 est large de quelques dizaines de nanomètres. Celui-ci est composé de plusieurs ingrédients : des protéines en pointe capables d’infecter nos cellules et une membrane lipidique protectrice renfermant le matériel génétique viral.

Il faut savoir que la membrane du coronavirus est constituée de molécules dont le lien entre elles est faible. Au contact de l’eau, ces dernières se collent les unes aux autres afin de la repousser. Ensuite, arrive le savon contenant des surfactants chimiquement proches des molécules de la membrane du virus. S’ensuit une compétition entre les molécules conduisant à la destruction de la membrane.

Dans le cas de l’alcool, celui-ci est capable de détruire les protéines en pointe du virus tout en affaiblissant la cohésion de la membrane. Une seule condition à respecter : que l’alcool soit présent à au moins 60 % dans le liquide utilisé.

Source