in

Saturne et ses anneaux sublimés par Hubble sur une photographie !

Crédits : NASA / ESA, A. Simon / GSFC / MH Wong / Université de Californie à Berkeley / Équipe OPAL

Le télescope spatial Hubble a récemment capturé une image de Saturne incroyablement nette. Cette photo a été prise le 20 juin dernier, alors que la planète se trouvait à son point le plus proche de la Terre, à environ 1,36 milliard de kilomètres.

Des huit planètes de notre système, Saturne est sans doute la plus belle, sublimée par ses anneaux. En témoigne ce récent cliché signé Hubble, et sa caméra large champ 3 (WFC3). Cette photographie s’inscrit dans un programme baptisé Outer Planet Atmospheres Legacy (OPAL), qui vise à compiler des images des planètes géantes gazeuses de notre système dans le but d’étudier leurs dynamiques atmosphériques au fil du temps. C’est ici la seconde image annuelle de Saturne dans le cadre de ce projet. Les planètes Jupiter et Uranus ont déjà été “flashées” cinq fois, et Neptune quatre fois.

Crédits : NASA/ESA, A. Simon/GSFC/MH Wong/Université de Californie à Berkeley/Équipe OPAL

Notez que, si d’apparence la planète Saturne semble incroyablement placide, les conditions climatiques régnant à l’intérieur sont affolantes. Cette gigantesque boule de gaz gelé est en effet le théâtre de nombreuses tempêtes, à l’intérieur desquelles se forment des éclairs un million de fois plus puissants que sur Terre. Récemment, la sonde Cassini nous a donné un aperçu de ces conditions dantesques, nous dévoilant la célèbre tempête hexagonale située au pôle nord de la planète. Ici, les vents soufflent à une vitesse d’environ 530 km/h.

Le vortex polaire nord de Saturne capturé par Cassini. Crédits : NASA/JPL-Caltech/Institut des sciences spatiales

La NASA a également publié une vidéo en accéléré, compilant des images de Saturne capturées par Hubble. L’agence nous souligne également la présence de quelques lunes (pas toutes, Saturne en a plus de 60). Ces photos ont été prises entre les 19 et 20 juin dernier.

Les découvertes récentes

Rappelons que nous avons récemment appris beaucoup de choses sur Saturne grâce au passage de Cassini. Les chercheurs ont en effet pu déterminer la masse totale de ces anneaux : environ 15 milliards de kilos. Cette information nous a ensuite permis d’estimer leur âge : entre 10 et 100 millions d’années. Autrement dit, il est possible que ceux-si se soient formés au moment où les dinosaures évoluaient encore sur Terre.

Les données renvoyées par Cassini nous ont également révélé que l’anneau le plus intérieur (anneau C) déverse de la matière dans l’atmosphère de Saturne (plus de deux tonnes à chaque seconde). Les anneaux les plus extérieurs transfèrent alors de la matière vers les structures intérieures pour compenser. Un beau jour donc, toute la matière contenue dans ces anneaux finira dans l’atmosphère de Saturne. À ce rythme, les chercheurs ont estimé que la planète pourrait être libérée de ses anneaux dans 100 millions d’années environ.

Enfin, la sonde Cassini nous a également permis d’estimer la durée d’un jour sur Saturne. Une donnée qui, jusqu’alors, échappait aux astronomes. Réponse : il dure 10 heures, 33 minutes et 38 secondes terrestres.

Articles liés :

Il vient de pleuvoir sur Titan, la lune de Saturne

D’où vient le “sable” de Titan ?

Quand Saturne s’incruste sur une photo de Phobos, la lune de Mars