Le puissant satellite météorologique GOES-U lancé en orbite par une fusée Falcon Heavy

falcon heavy spacex nasa NOAA
Crédits : SpaceX

La NASA a réalisé une avancée significative dans la surveillance météorologique avec le lancement réussi du quatrième et dernier satellite de la série des satellites météorologiques avancés pour la NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration). Ce satellite, nommé GOES-U (Geostationary Operational Environmental Satellite-U), a été lancé ce mardi depuis la Floride à bord d’une fusée SpaceX Falcon Heavy. 

Une avancée technologique cruciale pour la surveillance météorologique et environnementale

Une fois opérationnel en orbite géostationnaire à environ 36 000 km au-dessus de la Terre, GOES-U jouera un rôle crucial en fournissant une couverture continue des conditions météorologiques et environnementales dans une grande partie de l’hémisphère occidental. Les zones concernées impliquent l’Amérique du Nord, y compris le Mexique, ainsi que l’Amérique centrale, l’Amérique du Sud, les Caraïbes et l’océan Atlantique jusqu’à la côte ouest de l’Afrique.

Les données recueillies par ces satellites sont essentielles pour se préparer aux tempêtes violentes, détecter les incendies et bien plus encore, ce qui renforce ainsi la résilience face au changement climatique et protège l’humanité des aléas météorologiques.

En plus de ses capacités de surveillance météorologique terrestre, GOES-U est équipé pour prédire la météo spatiale qui peut affecter les systèmes électroniques des satellites, les GPS et les communications radio. Le satellite intègre en outre un nouvel instrument, le Compact Coronagraph-1, conçu pour bloquer la lumière vive du Soleil et permettre aux scientifiques d’observer l’atmosphère solaire, plus faible.

Le programme GOES-R Series, qui inclut GOES-U, est supervisé par la NOAA grâce à un bureau intégré NOAA-NASA. Lockheed Martin a conçu, construit et testé les satellites de cette série, tandis que L3Harris Technologies fournit les charges utiles principales.

Et de dix pour le Falcon Heavy

Côté lancement, la NASA et la NOAA ont fait une fois de plus confiance à SpaceX et à sa fusée Falcon Heavy. Ce lanceur constitué de trois boosters de premier étage Falcon 9 modifiés, formant ainsi une configuration à triple noyau, offre une poussée initiale de plus de 2 200 tonnes, équivalente à environ dix-huit Boeing 747 au décollage. Ce design robuste permet au Falcon Heavy de transporter des charges utiles massives en orbite géostationnaire, ce qui rend le lancement de satellites comme GOES-U possible.

Il s’agissait du dixième vol de la fusée depuis son introduction en 2018. Les deux boosters latéraux sont ensuite revenus se poser avec succès à Cap Canaveral, comme en témoignent ces images toujours impressionnantes :

En somme, le lancement de GOES-U marque une nouvelle ère dans la surveillance météorologique et environnementale en renforçant la capacité des prévisionnistes à anticiper et à réagir aux phénomènes météorologiques extrêmes, tout en offrant des données cruciales pour la recherche climatique et la protection des populations occidentales.