in

Une sandale vieille de 1 700 ans découverte en Norvège

Crédits : Espen Finstad/Secrets of the Ice

Une équipe d’archéologues annonce la découverte d’une sandale de l’âge du fer isolée sur une montagne norvégienne. Cette nouvelle trouvaille fournit davantage de preuves que la région servait de voie de déplacement reliant l’intérieur du pays à la côte il y a environ 1 700 ans.

Une sandale de l’An 300

C’est l’un des rares avantages que l’on peut tirer du réchauffement climatique. Depuis plusieurs années, la fonte des glaces essuyée en Norvège permet en effet de libérer certains artefacts qui seraient autrement restés piégés.

Fin août 2019, un guide de montagne est ainsi tombé sur une sandale dans une zone connue sous le nom de Horse Ice Patch. Reconnaissant la potentielle valeur archéologique de cet objet, le randonneur a très intelligemment pris la décision de le laisser sur place et de contacter dans la foulée les chercheurs de Secrets of the Ice qui étudient l’archéologie préservée dans les glaciers de la région, précisant au passage les coordonnées GPS de sa découverte.

À l’époque, les prévisions météo prévoyaient de la neige pour les jours à venir. Pour éviter que l’artefact ne soit enterré à nouveau, les archéologues se sont donc rendus sur place dès le lendemain, le 2 septembre 2019, récupérant finalement le précieux sésame.

D’après les analyses au radiocarbone, cette sandale aurait été fabriquée il y a environ 1700 ans. À l’époque, elle était probablement recouverte de peau animale.

« Des centaines de découvertes ont été faites sur Lendbreen (un col de montagne voisin), y compris plusieurs chaussures, mais aucune d’entre elles n’est aussi ancienne que cette sandale« , notent les chercheurs. En outre, la chaussure s’inspire de la mode de l’Empire romain, indiquant que les personnes qui traversaient la montagne norvégienne avaient des contacts avec le monde extérieur. À l’époque, son propriétaire l’a peut-être jetée sur le flanc de la montagne parce qu’elle était endommagée, mais ce n’est qu’une supposition.

sandale
Crédits : Espen Finstad

Un passage fréquenté

L’équipe a également trouvé d’autres artefacts, tels que des textiles ou encore du fumier de cheval congelé datant de l’ère viking. Ensemble, ces découvertes suggèrent que bien que difficile d’accès, cette route montagneuse était jadis très fréquentée, reliant l’intérieur du pays à la côte. La présence de cairns (des piles de roches artificielles) disséminés le long du chemin confirme cette hypothèse.

Récemment, d’autres découvertes ont révélé que des chasseurs de rennes fréquentaient également le site il y a entre 2 000 et 3 000 ans. À l’époque, des ​​bâtons d’effarouchement servaient à guider les animaux vers les archers postés dans des caches en pierres. Lorsque les animaux s’approchaient à quelques mètres, ils se levaient et commençaient à tirer.